Ce soir, pour clore la seizième journée de Ligue 1, le Paris Sait-Germain recevait, dans un froid polaire, le Football Club de Nantes. Surprise lors de la composition des équipes, pas de trace des habitués au poste d’avant-centre que sont Edinson Cavani et Mauro Icardi. En effet, Thomas Tuchel décidait d’aligner un trident composé d’Angel Di Maria, de Kylian Mbappé et de Neymar. Résultat final ? Deux buts à zéro pour le Paris SG. Neymar a marqué sur penalty et avant cela avait vu son but refusé après intervention de la VAR. Le natif de Bondy aussi a scoré d’une magnifique façon sur un centre de Di Maria.

Toutefois, leur entente a été inégale, voire absente, tout au long de la rencontre, Neymar et Di Maria jouant souvent les solistes quand Mbappé proposait dans la profondeur sans être servi ou au moins bien servi. Devant les journalistes, en zone mixte, deux joueurs du club de la capitale sont passés devant les micros. Il s’agit d’Abdou Diallo, le défenseur français arrivé cet été, et d’Idrissa Gueye, le milieu de terrain international sénégalais, lui aussi débarqué cet été.

Thomas Tuchel, en conférence de presse s’était lui aussi, juste avant, exprimé à ce sujet. « Ça veut dire beaucoup si, en décembre, les deux joueurs clés de votre équipe ne jouent ensemble que pour la première fois. Imaginez si Messi et Suarez, à Barcelone, ne jouent ensemble pour la première fois qu’en décembre, ou si c’est Lewandowski et Gnabry au Bayern. Ça veut dire qu’on a fait super bien sans ces deux-là. C’est la première chose. La deuxième, c’est que c’est clair qu’ils manquent de rythme, de capacité, d’automatismes. Pour cette raison, je n’attends pas trop d’eux. Je suis juste heureux qu’ils aient marqué les deux buts décisifs. On a beaucoup de potentiel encore », a lâché l’Allemand.

Il leur faut du temps ensemble sur le terrain

« Je pense qu’à l’image de l’équipe, peut mieux faire. Mais ce sont deux joueurs de très grande qualité. Ils auront du temps pour peaufiner leur entente, leurs automatismes et je pense que ça promet de grandes choses. En tant que joueur je sais qu’il faut du temps pour travailler les automatismes, vraiment se trouver les yeux fermer. Comme tout le monde, il nécessite du temps », a, pour sa part, sobrement déclaré l’ancien défenseur du Borussia Dortmund quand son coéquipier du milieu de terrain a ensuite pris le relai.

« Ce sont des très grands joueurs qui sont capables de faire la différence à tout moment et c’est ce qu’on attend d’eux. C’est à nous de travailler défensivement pour eux, pour essayer de les mettre dans les bonnes conditions pour qu’ils puissent attaquer tranquillement. C’est ce qu’ils ont fait aujourd’hui, ils ont marqué, c’est bien pour l’équipe. Il faut qu’ils continuent comme ça et trouver un peu plus d’automatismes », a expliqué l’ex-Toffee. Avec un peu de chance, ils ne se blesseront pas et les automatismes seront peaufinés pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, moment tant attendu à Paris, en début d’année prochaine.