Ce week-end, la grande majorité de cette journée de Ligue 1 se joue le dimanche. Vendredi soir, les Marseillais se sont imposés à Dijon (2-1), le Paris Saint-Germain a perdu Cavani, mais a gagné contre les Girondins de Bordeaux (1-0) tandis que Strasbourg et Caen ont été défaits par Angers et Amiens. Ce dimanche, à 15h00, Monaco se déplaçait à Montpellier pendant que Nantes recevait le Nîmes Olympique et Toulouse, Reims.

En ce qui concerne les Asémistes, on commence à observer certains progrès avec des recrues qui commencent vraiment à apporter quelque chose. Ainsi, il n’est pas étonnant d’avoir vu un bon Cesc Fabregas dans l’entrejeu et un Gelson Martins très remuant sur le front de l’attaque. Lors d’une première période relativement bien maîtrisée, les hommes de Jardim allaient rapidement trouver la faille. Suite à un corner, Fodé Balo-Touré délivrait un amour de centre pour Gelson Martins qui reprenait de volée (0-1, 14e). Moins de 20 minutes plus tard, Radamel Falcao tardait trop et fut rattrapé par Paul Lasne (33e). De l’autre côté ? Peu ou pas grand-chose à se mettre sous la dent.

Nîmes renverse Nantes

Au retour sur le rectangle vert, les Montpelliérains étaient transfigurés, comme l’impression que Michel der Zakarian avait réussi à trouver les mots. Pourtant, les occasions restaient Monégasques. Lecomte s’interposait devant Golovin (51e) puis devant Martins (57e). Les joueurs du club princier ne parvenaient pas trouver le fond des filets et allaient le payer au prix cher ! Sur un nombre d’erreurs défensives assez impressionnant, Balo-Touré manquait son renvoi qui arrivait dans les pieds de Laborde qui fusillait à bout portant Subasic (1-1, 66e). Mais ce Monaco, à la différence de celui d’il y a quelques mois, a de la ressource. Ainsi, Gelson Martins envoyait une frappe repoussée de manière incroyable par Lecomte, mais Falcao traînait par là et finissait par redonner l’avantage aux siens (1-2, 82e). Mais il faut croire que rien ne sera épargné aux Asémistes cette année... Glik sur un mouvement défensif improbable envoyait son pied dans le torse de Skuletic (90e). L’arbitre de la rencontre allait vérifier à la vidéo et confirmait le penalty. Subasic allait arrêter la tentative de Delort, mais le ballon roulait lentement et dépassait la ligne de très peu (2-2, 90e +1). Juste dans la foulée, Jemerson écopait d’un second jaune. Synonyme de rouge. Sale début d’après-midi pour l’ASM.

Dans les autres rencontres de ce début d’après-midi, on a connu des rencontres avec des buts. D’abord à Nantes, où un nouvel hommage à Emiliano Sala a été rendu avec un superbe tifo. Les Canaris menaient par deux buts. Le premier est l’oeuvre de Koulibaly (1-0, 15e) puis de Majeed Waaris (2-0, 38e sp). Sauf qu’une nouvelle fois, le repos a tout changé. Au retour des vestiaires, les Crocos allaient revenir. Baptiste Guillaume offrait de l’espoir aux Nîmois (2-1, 47e) et Anthony Bobichon remettait l’église au milieu du village (2-2, 69e), les visiteurs allaient même chercher la victoire grâce à Jordan Ferri (2-3, 85e). Enfin, Thioub parachevait la victoire des hommes de Bernard Blaquart (2-4, 89e). Toulouse et Reims se sont séparés, eux, sur un match nul un but partout.