S’imposer pour être certain de voir l’Europe la saison prochaine ou encore espérer la voir. Pour le premier match de la 36e levée de Ligue 1, l’AS Saint-Etienne (4e, 62 points) avait rendez-vous avec Montpellier (5e, 55 unités) ce vendredi soir à Geoffroy-Guichard. Sur une magnifique série de sept matches sans défaite (6 victoires, 1 nul), les Verts devaient donc enchaîner dans leur Chaudron pour prendre dix points d’avance sur le MHSC et l’Olympique de Marseille, qui défiera l’Olympique Lyonnais dimanche (un match à suivre en direct sur notre site), et donc s’assurer une place dans le Top 4 en fin de saison, synonyme de coupe d’Europe pour le prochain exercice. En face, les Héraultais devaient eux aussi prendre les trois points pour encore espérer évoluer sur la scène européenne dans quelques mois. Jean-Louis Gasset alignait donc un 4-2-3-1 avec les titularisations d’Ait Bennasser, Nordin et Beric après le succès à Monaco (3-2). Côté montpelliérain, Michel Der Zakarian conservait la même équipe que face à Amiens (1-1), à savoir un 3-4-3 avec le duo Laborde-Delort aux avant-postes.

Dans ce premier acte, les Verts posaient le pied sur le ballon mais les Héraultais se procuraient eux les meilleures occasions. Après un premier avertissement sur coup-franc (12e), Khazri repiquait dans l’axe pour déclencher du pied droit mais la frappe du Tunisien s’envolait au-dessus des cages de Lecomte (23e). Pas vraiment inquiété, le MHSC attendait tout simplement les contres pour se projeter vers l’avant et créer le danger, avec Mollet, Laborde et Delort toujours devant. Suite à un bon travail du deuxième nommé, le premier cité cadrait la première frappe de la rencontre. Pas sollicité auparavant, Ruffier réalisait une première parade décisive (32e). En manque d’inspiration dans la création, les joueurs de Jean-Louis Gasset tentaient alors de marquer sur les coups de pied arrêtés. Positionné dans le couloir gauche, Khazri tentait de surprendre Lecomte sur un coup-franc lointain mais le portier français ne tremblait pas (37e). À l’inverse de Ruffier et des Verts sur l’action suivante. Car quelques secondes plus tard, l’international français sauvait encore l’ASSE en repoussant une tentative à bout portant de Laborde sur un service de Delort (38e).

Gaëtan Laborde délivre le MHSC

Au retour des vestiaires, Jean-Louis Gasset et Michel Der Zakarien ne changeaient rien dans un premier temps. Et sur la pelouse, le match prenait une tout autre tournure. Quelques minutes après la reprise, Congré ne maîtrisait pas son intervention sur Nordin. M. Bastien, qui sortait alors un avertissement, revenait finalement sur sa décision après avoir visionné le ralenti et sortait donc un carton rouge pour le défenseur montpelliérain (53e). En infériorité numérique, les Héraultais se retrouvaient donc en mauvaise posture, alors qu’il restait environ quarante minutes. Les Verts tentaient alors d’en profiter mais Debuchy trouvait Lecomte sur une frappe puissante (59e). L’heure de jeu passée, les deux entraîneurs conservaient toujours les mêmes joueurs. Et Saint-Etienne perdait également un élément. Suite à un deuxième avertissement reçu au niveau du rond central, Cabella devait à son tour quitter ses coéquipiers, en pleurs (62e). Et juste derrière, le MHSC trouvait la faille...

Très bien servi par Skhiri à l’entrée de la surface stéphanoise, Laborde ne se posait aucune question. L’attaquant français décochait une belle frappe du gauche à ras de terre qui terminait au fond des filets (64e, 0-1). L’ASSE n’avait donc plus le choix. Après cette ouverture du score, les locaux tentaient de répondre. Nordin obligeait en effet Lecomte à sortir une belle claquette (66e). De l’autre côté du terrain, Laborde manquait de peu le doublé (68e). Jean Louis-Gasset et Michel Der Zakarien décidaient alors d’apporter du sang neuf. L’ASSE retrouvait alors des couleurs et Beric voyait son coup de tête être capté par Lecomte (85e). Khazri manquait lui la lucarne sur une tentative contrée (88e). Les Verts poussaient vraiment pour égaliser. Dans la surface, Salibur faisait la différence pour servir Beric qui n’avait plus qu’à marquer dans le but vide mais Ristic réalisait un énorme retour (90e+5). Après une ultime situation, M. Bastien sifflait la fin de la rencontre. Montpellier s’imposait donc 1-0 et revenait ainsi à quatre points de l’ASSE. Tout est donc encore possible pour le Top 4 !