« Je me concentre sur les joueurs que j’ai à disposition. J’ai l’intuition que personne ne va venir. Je le sens. Je le crois, mais je n’en sais rien. Il reste huit jours. Mais j’insiste, je travaille comme si personne n’allait venir, pour préparer les joueurs que j’ai à ma disposition » , déclarait Michel en conférence de presse il y a quelques jours. Et l’entraîneur marseillais pourrait ne pas se tromper. Florian Thauvin, annoncé il y a deux semaines comme proche arrivant, reste pour l’instant bloqué par son club qui recherche son remplaçant et se heurte au mur Tottenham pour Townsend. Piste secondaire, Bertrand Traore (20 ans). Le jeune ailier de Chelsea est lui aussi attendu sur la Canebière. Selon nos informations, rien ne sera décidé avant le milieu de la semaine prochaine et la prolongation de son contrat de travail par les Blues. De plus, deux formations allemandes tiendraient la corde pour l’accueillir en prêt. Dortmund est sur les rangs, mais c’est surtout Hambourg qui serait bien placer pour remporter la mise.

Toujours en attaque, la piste Seydou Doumbia (28 ans) demeure compliquée. « C’est clair qu’un club comme l’OM, qui fait partie des meilleurs clubs français, ne laisse pas indifférent Seydou. J’ai entamé la discussion avec la direction de l’OM pour un prêt avec option, c’est le premier pas. Après tout dépendra de l’AS Roma qui a les cartes en main dans ce dossier », nous expliquait son agent il y a peu. La balle est toujours dans le camp de la Louve qui souhaite un transfert de l’attaquant ivoirien. Néanmoins, le club italien ne désespère toujours pas de le vrendre. Si l’OM acquiert Doumbia, cela sera en prêt de six mois avec option d’achat (estimée à environ 10 millions d’euros). Encore une fois, la formation phocéenne se retrouve dans une situation compliquée.

Enfin, la piste surprise de ces derniers jours, le Tanzanien, Aly Mbwana Samatta (23 ans). Mais, selon nos informations, le joueur a apposé sa signature au bas d’un contrat avec Genk. Ce bail a, toujours selon nos informations, été déposé et enregistré auprès de la fédération belge. Samatta est actuellement au Congo pour régler les derniers détails du transfert avec le TP Mazembe. Il est acquis que Genk soit sa première destination en Europe, en janvier ou au plus tard en mai. Pour l’attaquant du Tout Puissant Mazembe ce n’est pas une surprise vu les difficultés qu’a éprouvé Nantes a le convaincre il y a de ça quelques semaines. Au coeur de cet imbroglio, l’OM serait bien inspiré d’abandonner cette piste pour éviter d’être sanctionné par la FIFA. Bloqué sur tous les fronts, l’Olympique de Marseille pourrait donc n’enregistrer aucun de ces renforts, au grand désarroi de Michel qui réclame au moins une doublure à Michy Batshuayi, son seul attaquant de pointe.