Pour le compte de la 23e journée de Ligue 1, le FC Nantes accueillait le Paris SG ce mardi soir. Les Canaris sortaient d’une défaite terriblement frustrante à Rennes le week-end dernier (3-2), alors que les Rouge-et-Bleu, eux, alignaient une sixième victoire de rang face à Montpellier (5-0). Les hommes de Thomas Tuchel entraient très bien dans la partie. Il fallait d’ailleurs une énorme sortie de Denis Petric pour empêcher Mauro Icardi, parfaitement servi par Layvin Kurzawa, d’ouvrir le score (3e). Les pensionnaires de La Beaujoire réagissaient sur un corner repris de la tête au premier poteau par Mehdi Abeid (10e). Mais les Franciliens reprenaient leur domination. Sur un service délicieux d’Angel Di Maria dans la course, Kylian Mbappé tentait un lob qui mourait au-dessus (15e).

Quelques instants plus tard, Presnel Kimpembe, sur un corner botté par Di Maria, voyait sa tête repoussée sur la ligne par Kader Bamba (18e). Il fallait finalement attendre une dizaine de minutes pour voir le PSG débloquer la rencontre. Mbappé accélérait côté gauche et déposait deux adversaires pour s’en aller servir Di Maria en retrait. La reprise en une touche de l’Argentin était légèrement touchée par Icardi et trompait Petric (0-1, 29e). Simon Moses, sur un centre du jeune Péruvien Percy Prado, formé au FCN, ratait une des rares possibilités nantaises sur un ballon mal dégagé par la défense parisienne en envoyant sa frappe dans les airs (42e). Score à la pause (0-1).

Di Maria débloque tout, Navas assure

Au retour des vestiaires, les Nantais tentaient de revenir au score, sur corner, grâce à Andrei Girotto de la tête (47e). Mbappé reprenait la marche en avant des champions de France et débordait une nouvelle fois côté gauche. L’international tricolore servait Sarabia dont la reprise du genou fuyait le cadre (49e). Di Maria, omniprésent, voyait son centre détourné sur la barre par Girotto (54e). El Fideo, toujours lui, déposait ensuite le ballon sur la tête de Thilo Kehrer sur un corner millimétré (0-2, 57e). Le 100e but du PSG toutes compétitions confondues cette saison. Ludovic Blas sonnait la charge et butait sur Keylor Navas après s’être sorti d’une forêt de jambes (60e).

Marco Verratti envoyait un ballon compliqué en retrait que Kimpembe négociait vraiment mal. Moses en profitait pour filer droit au but et tromper Navas (1-2, 68e). Un but qui équilibrait les débats. Le Super Eagle se montrait menaçant dans la foulée et permettait à Imran Louza de frapper. Sans danger pour Navas (71e). Après un contre mal négocié par Sarabia, Renaud Emond, entré en jeu quelques minutes plus tôt, ratait une occasion en or d’égaliser (79e). Dans une fin de match débridée, Navas sauvait les siens en sortant parfaitement dans les pieds d’un Moses décidément remuant (87e) puis en captant une reprise d’Emond (90e +2) et un centre de Prado (90e +3). Score final (1-2). Le PSG enchaîne donc avant la réception de l’Olympique Lyonnais dimanche (24e journée de L1).

L’homme du match : Angel Di Maria (7) : el Fideo a été au four et au moulin. Il est venu chercher les ballons très bas pour ensuite abreuver ses partenaires de bons ballons avec un amour de passe pour Mbappé (15e) ou Meunier (27e), de bons corners (18e, 53e, 57e) et de bons coups francs (21e, 25e). L’Argentin est impliqué sur les deux buts parisiens (29e, 57e) et aurait pu en provoquer un autre puisque l’un de ses centres a été dévié par Girotto sur sa barre (54e). Averti (90e)

Nantes :

- Petrić (6) : l’habituelle doublure d’Alban Lafont a profité du forfait du Français et a plutôt fait bonne figure à la Beaujoire. L’ancien dernier rempart d’Angers a su imposer sa présence, face à Icardi (3e, 14e), Mbappé (14e, 61e) ou encore contre Di Maria (74e). Il a maintenu son équipe dans le match en s’interposant du pied droit face à Meunier (90e). Le portier de 31 ans ne peut en revanche rien faire sur les deux buts inscrits par le PSG.

- Prado (3) : le Péruvien de 24 ans, a souffert face à la vitesse et la vivacité de Kylian Mbappé. Souvent en difficulté face au champion du monde, le défenseur nantais s’est rarement montré offensivement, au même titre que son équipe. Les nombreuses permutations entre Mbappé et Sarabia n’ont pas aidé à améliorer son rendement défensif. Pour sa première titularisation en Ligue 1, il aurait pu mieux faire sur ses centres, même si son centre pour Simon aurait pu se transformer en passe décisive si le Super Eagle n’avait pas vendangé (42e).

- Girotto (4,5) : le couteau suisse brésilien n’a pas forcément été à son avantage face au PSG mais a su monter en puissance. Il a pris l’eau face à la vitesse de Kylian Mbappé, à l’image de ce débordement du Parisien sur l’ouverture du score des visiteurs (29e). Il a coupé quelques ballons, notamment devant Mbappé en seconde période, mais ses relances n’ont pas toujours rassuré, en témoigne cette mauvaise transmission en retrait pour son gardien, heureusement vigilant sur le coup devant Icardi (18e). Il aurait pu marquer contre son camp si la barre n’avait pas renvoyé ce ballon contré (54e).

- Wagué (5,5) : l’international malien a livré une prestation assez solide face au double champion de France en titre. Il a réalisé plusieurs bonnes interventions (5e, 45+2e, 56e) et a été à l’aise balle au pied. Les relances de l’ancien défenseur de l’Udinese ont été sereines et propres. Il a bien gêné Icardi dans les airs notamment. Contre Paris, il a affiché plus de sérénité que son partenaire dans l’axe central des Canaris.

- Traoré (5,5) : l’international malien a été costaud sur son côté gauche. Défensivement, il a fait le job en enlevant plusieurs ballons chauds dans la surface nantaise, devant Mbappé ou encore sur cette tête placée d’Icardi sur corner (15e). Sur une des rares possessions nantaises, il a réussi à centrer et a été présent offensivement pour apporter son soutien à Bamba en fin de première période. Averti à la 85e minute pour une altercation avec Gueye.

- Touré (3) : le capitaine du FC Nantes a n’a pas été très présent face au PSG dans l’entrejeu, dominé par le duo Gueye-Verratti. S’il est coupable sur le deuxième but, de Kehrer, qui a remporté aisément son duel aérien sur corner (57e), il a aussi eu du mal à se montrer offensivement. Son impact physique n’a pas fait le poids face à la maîtrise technique parisienne. Remplacé par Emond (66e), qui a envoyé au-dessus de la barre le ballon de l’égalisation (79e) puis a vu sa tentative stoppée par Navas dans le temps additionnel (90e +2).

- Abeid (3,5) : l’international algérien a gratté quelques ballons au milieu de terrain mais a globalement pris le bouillon face à la vivacité et à la vitesse de percussion des Parisiens. Il s’est montré inoffensif sur ses rares situations dans le camp adverse. Mais surtout, Di Maria, qui se baladait entre les lignes, a eu beaucoup trop de liberté dans le dos de la paire Touré-Abeid. Le Fennec n’a également pas été assez agressif sur le premier but du PSG (29e).

- Blas (4) : l’attaquant prêté par Guingamp a été assez remuant devant son public, à l’image de ce dribble provoquant le carton jaune de Verratti (36e). Il n’a pas rechigné à faire des appels sur le front de l’attaque. Il aurait toutefois pu mieux faire sur son face à face perdu contre Navas (61e). Remplacé par Benavente (90e +1).

- Louza (4) : le Franco-Marocain de 20 ans, élu meilleur joueur nantais du mois de janvier, a été assez actif en tant qu’électron libre mais plutôt inoffensif face au PSG. Relativement discret tout au long de la partie, il a été plus en vue et a participé activement au regain de forme de son équipe en fin de rencontre, en vain, à l’image de sa frappe terminant sa course dans les gants de Navas (71e).

- Bamba (6) : le natif de Sarcelles a multiplié les efforts sur son couloir gauche face au PSG. Que ce soit pour prêter main-forte à Traoré ou pour provoquer et faire souffrir Meunier avec sa capacité d’accélération impressionnante. S’il a parfois manqué de justesse à la Beaujoire, il a constamment créé du danger sur les phases offensives dans le camp parisien.

- Simon (6,5) : l’international nigérian, a, comme souvent cette saison, rendu une excellente copie face au PSG. Le feu follet du FC Nantes, attaquant de pointe d’un soir, a parfaitement rempli le rôle que lui avait confié Christian Gourcuff. Le numéro 27 des Canaris a su décrocher, remiser en pivot et appeler le ballon en profondeur quand il le fallait. S’il a raté l’immanquable (42e), il a su profiter de la suffisance de Kimpembe pour filer au but et tromper Navas pour inscrire son 4e but de la saison en Ligue 1 (68e). Le Super Eagle de 24 ans aurait pu offrir la victoire à son équipe mais a perdu son duel face à Navas (87e), alors qu’Emond a envoyé au-dessus de la barre une de ses offrandes (79e).

Paris SG :

- Navas (7) : le n° 1 du PSG a encore été décisif. S’il a un peu été abandonné par sa défense sur le but de Moses (68e), il a sorti le grand jeu devant Blas (61e), Louza (71e), Simon (87e) et Emond (90e +2) alors que son équipe avait perdu le fil de la partie.

- Meunier (4) : le Diable Rouge a évolué très haut sur le pré. Et pourtant, il n’a eu que peu d’influence sur le jeu. Défensivement, il a effectué quelques relances osées (5e, 56e) et a parfois en retard face à Bamba. Une énorme occasion manquée aussi (90e).

- Kehrer (5,5) : s’il n’a pas dégagé une incroyable sérénité, le n° 4 a remporté plusieurs duels face à Simon (6e, 71e) et Blas (23e). Son but, de la tête sur corner (57e), lui a fait du bien et fera passer au second plan sa passe en retrait très dangereuse pour Navas en début de seconde période (47e).

- Kimpembe (4) : capitaine ce mardi soir encore, le central a réalisé une première période sérieuse, entre sa bonne anticipation (9e), son occasion de la tête sur corner (18e) et son contre sur Moses à l’entrée de la surface (28e). Moins bon au retour des vestiaires, comme sur ce corner sur lequel il est devancé par Girotto (47e). Son erreur, sur la réduction du score de Simon (68e), pèse dans l’appréciation de sa prestation.

- Kurzawa (5) : son centre pour Icardi a failli s’avérer décisif (3e). Plutôt prudent offensivement, laissant le couloir à Mbappé, il a effectué un choix de relance qui aurait pu coûter un but (42e). Un bon retour sur Blas en pleine surface de réparation (). Averti (90e +2)

- Verratti (5) : le n° 6 parisien, dépositaire du jeu, a connu un peu de déchet au cours du premier acte. Il a par ailleurs été capable d’offrir d’excellents ballons, comme ce superbe centre pour Meunier (90e). Averti (36e).

- Gueye (5,5) : le Sénégalais a réalisé une première période solide. Bien positionné et agressif sur le porteur, il a gratté quelques ballons importants. Plutôt simple dans ses choix balle au pied. Un peu moins en vue lors du second acte, mais toujours précieux à la récupération.

- Sarabia (4) : aligné couloir gauche, l’Espagnol, buteur et passeur face à Montpellier samedi (5-0), a effectué beaucoup d’appels. Moins en vue dans les zones décisives, il a été généreux dans le pressing. Ses mauvais choix balle au pied n’ont pas permis aux siens d’enfoncer le clou (61e, 79e). Remplacé par Paredes (82e). L’Argentin a participé à l’effort défensif, avec quelques tacles bien sentis.

- Di Maria (7) : voir ci-dessus.

- Mbappé (5) : l’international tricolore, qui a fait couler beaucoup d’encre depuis sa sortie contre Montpellier samedi, a commencé très fort. Balayé dans la surface par Girotto (3e), il aurait pu bénéficier d’un penalty. Le champion du Monde 2018 est ensuite impliqué sur l’ouverture du score avec un sacré démarrage côté gauche (29e). On retiendra son bon centre pour Icardi (44e), mais aussi ses quelques occasions franches ratées (15e, 25e, 61e, 73e, 76e)

- Icardi (4) : l’ancien de l’Inter ne semble pas en confiance, à l’image de son raté d’entrée (3e). Tout proche de profiter d’une remise en retrait ratée de Girotto (16e), le buteur albiceleste a eu du mal à se placer sur un bon centre de Mbappé (44e), même s’il est impliqué sur l’ouverture du score (29e), qui lui a même été attribuée par la LFP. Remplacé par Draxler (78e). L’Allemand n’a pas eu beaucoup d’occasions de se mettre en évidence.