Cet été, l’OGC Nice a frappé un grand coup sur le marché des transferts. Pas seulement avec l’arrivée du fantasque attaquant italien Mario Balotelli, mais aussi avec le prêt de Younès Belhanda (en provenance de Schalke 04). Le meneur de jeu marocain allait donc retrouver la Ligue 1 pour le plus grand plaisir des yeux des amoureux du football hexagonal. En témoigne encore sa sublime réalisation de ce mercredi qui a donné la victoire aux siens contre Guingamp (0-1).

Tout comme Balotelli (qui a signé un an), l’ancien Montpelliérain pourrait ne rester qu’une saison dans le sud de la France avant de retrouver l’Allemagne, à moins que les dirigeants des Aiglons ne lèvent l’option d’achat dont ils disposent. « Il y a une option d’achat, on en parle avec le directeur sportif (Julien Fournier, ndlr) mais pour l’instant il est tôt. Le destin n’est pas entre mes mains. Le choix, il appartiendra au club en fin de saison », a expliqué l’intéressé sur RMC Sport.

« Des gros joueurs vont arriver »

Pour le moment, les arrivées de cet été ont porté bonheur aux Aiglons, qui sont à la première place du classement de Ligue 1 devant le Paris Saint-Germain, alors qu’une rencontre a lieu entre ces deux équipes le 11 décembre prochain pour le compte de la 17ème journée, et l’AS Monaco. Pour autant, d’après ses dires, Younès Belhanda pourra être facilement séduit par les propositions niçoises.

« S’il y a une Ligue des Champions à la fin de saison par exemple, il y a tout qui rentre en compte. Le projet prend de l’ampleur, il y a encore des joueurs de gros calibre qui vont arriver. Non, c’est un projet de qualité qui va grandir encore », a-t-il ensuite poursuivi. Quoi qu’il en soit, l’OGC Nice se frotte pour le moment les mains de ce recrutement intelligent et peu onéreux. À voir s’il perdurera dans le temps, notamment la saison prochaine.