A défaut d’avoir joué la finale de la Ligue Europa dans son stade mercredi soir, l’Olympique Lyonnais disputera une rencontre décisive à domicile en Ligue 1 samedi soir face à l’OGC Nice. La donne est claire : si l’OL l’emporte, il sera qualifié directement pour la Ligue des Champions la saison prochaine, peu importe les résultats de l’AS Monaco et de l’Olympique de Marseille. C’est donc bien d’une finale domestique qu’il s’agit pour les joueurs rhodaniens.

« La source de motivation, c’est de se qualifier pour la Ligue des Champions directement. On en est là grâce aux efforts de tous. On a une motivation supplémentaire parce qu’on a aussi la possibilité de finir second du championnat. Il faut tout donner. Mais je n’ai pas trop d’inquiétude par rapport à ça », a confié Bruno Genesio en conférence de presse ce jeudi, avant de dévoiler les ingrédients qu’il souhaite voir mis par ses ouailles : « garder de la concentration, éviter les erreurs qu’on a pu commettre à Strasbourg »

« Le même match que contre Paris »

Il a été rejoint dans ce discours par Nabil Fekir, son capitaine. Pour lui, il faut « bien se préparer, avoir un état d’esprit irréprochable, avoir le même que contre Paris, Marseille, Monaco, les grosses équipes. Ca va être une finale pour nous, on va tout donner. » Le volontarisme affiché par les deux hommes rassurera-t-il pour autant des supporters qui ont vécu les montagnes russes cette saison ? Capable du meilleur comme du pire, l’OL a parfois semblé subir la jeunesse de son effectif.

« Peut-être qu’on manque un peu d’expérience sur certains matches », confirme Fekir. « On a un groupe de qualité. On a confiance en nous, on sait de quoi on est capable. Il faut qu’on soit des combattants samedi. J’espère que tout le monde sera présent et que ce sera une belle soirée. » Pour cela, il faudra se méfier de Nice, qui présente cependant un profil plaisant aux yeux de Bruno Genesio. « Il faudra construire le match. Nice est une équipe qui aime avoir la possession. C’est une bonne équipe. Nous aussi, et on a montré que dans des matches décisifs, on avait déjà répondu présent. On est à domicile, on aura l’appui de notre public, qui a toujours été déterminant. (…) On est souvent plus à l’aise contre une équipe qui joue, et Nice est une équipe joueuse. Il faut aussi s’occuper de nous, et ne pas reproduire les erreurs qu’on a pu faire dans le passé. » Le succès ou non de la saison lyonnaise passera par là.