Les joueurs de l’OM n’y sont pas allés de main morte. Dimanche soir après la défaite face à l’OL, ils n’ont pas manqué de charger les Lyonnais après la bagarre générale en fin de rencontre. Le plus virulent a sans doute était Florian Thauvin. « Quand un joueur se permet de retirer son maillot, de le montrer à nos supporters, il n’a pas à faire ça. C’est un joueur professionnel, il doit montrer l’exemple. Je ne pense pas que ça soit l’un des plus jeunes en plus. C’est un jouer avec un peu d’expérience. Donc il n’avait pas à faire ça. En plus, il a eu plusieurs gestes sur le terrain qui n’avaient rien à faire là, dont un sur moi en première mi-temps. C’est n’importe quoi. Ils ont gagné c’est bien. Ils ont fait leur boulot. Chacun rentre chez soi et basta à l’année prochaine ! Il ne faut pas se comporter comme ça et ils le payeront ! »

Du côté de l’OL, le peu de joueurs qui se sont présentés en zone mixte n’ont pas voulu s’étaler sur le sujet. Anthony Lopes a expliqué qu’il avait tenté de calmer le jeu. En revanche, Jean-Michel Aulas a tenu à donner sa version des faits après cet épisode malheureux. Ses propos sont relayés par RMC. « Regardez les images. Il y avait un certain nombre de gens de la sécurité qui ont fait des choses qu’ils n’avaient pas à faire contre nos joueurs. En particulier contre Mouctar Diakhaby. Et il y a une attitude de certains joueurs marseillais, dont Adil Rami avec Marcelo qui a mis le feu aux poudres. Il a pris un coup de coude dans la figure. Il a simplement indiqué à Adil Rami qui lui proposait de se battre à l’intérieur que ce n’était pas le sujet. Le sujet était de faire un match de foot et de le gagner. Il a essayé de raisonner Adil Rami qui était fou furieux par la défaite ».

Les Lyonnais n’ont pas apprécié les propos des Marseillais avant le match

Le patron de l’OL a aussi expliqué que les déclarations d’avant-match des joueurs de l’OM, surtout celles de Zambo Anguissa qui a parlé d’exploser les Gones, avaient attisé les tensions et le climat explosif de cette rencontre. « Il ne fallait pas faire de déclaration avant disant qu’on allait nous exploser si on ne veut pas, après, quand on perd à la loyale, donner des coups de coude dans la surface de réparation ». Des propos qui ne devraient pas améliorer sa cote de popularité dans la cité phocéenne. JMA a d’ailleurs précisé un peu plus loin dans la zone mixte que les propos péjoratifs des Marseillais avaient boosté ses troupes.

« Tous les gens du staff étaient là vendredi lors d’une réunion où a été décrétée l’union sacrée, pour dire aux joueurs qu’ils méritaient mieux que ce qu’on allait dire d’eux dans les médias évidemment. La rédemption c’était Marseille. C’était le titre ce que j’avais écrit sur le panneau à l’intérieur du vestiaire. Quelques déclarations de Marseillais avant le match ont aussi aidé à faire en sorte qu’on ait encore plus envie de les battre qu’uniquement sur l’enjeu sportif. Quand on dit que les choses sont acquises d’avance et qu’on va se faire exploser, ça ne plaît pas toujours aux très bons joueurs que nous avons ». Le message est clair !