Une célébration qui a fait parler. Il y a quelques semaines, Nabil Fekir avait provoqué une vive réaction des supporters de l’ASSE en brandissant son maillot pour célébrer son deuxième but à Geoffroy-Guichard lors d’un derby historique (victoire 5 à 0). Ce dimanche, Marcelo a utilisé le même geste pour chambrer les joueurs de l’Olympique de Marseille. Le Brésilien et Adil Rami se sont rendus coup pour coup sur le terrain en fin de match. Une fois le coup de sifflet final donné, le défenseur des Gones a donc chambré les Phocéens et de là est partie une bagarre générale.

Une fois tout ce petit monde plus ou moins calmé, les joueurs de Rudi Garcia sont venus se présenter face aux journalistes en zone mixte. Steve Mandanda a été le premier à s’exprimer.« Il y a beaucoup de frustration, de déception. Aujourd’hui, on n’a pas fait un bon match sur le plan défensif et c’est ce qui nous coûte le match aujourd’hui (...) Ce qui est dommage, c’est qu’on a beaucoup parlé cette semaine. J’ai lu, j’ai entendu. Au final, on s’est fait exploser. C’est ce qui est le plus regrettable. Sur la fin du match, je pense qu’on se trompe tous de combat. C’est sur le terrain qu’on aurait dû être solide. Moi le premier. Mais il y a quand même un peu de colère car ils ne respectent pas trop l’adversaire. Ils ont gagné, ils reviennent à deux points. On n’a pas fait le match qu’il fallait ».

Thauvin et Mandanda taclent l’OL !

Il poursuit : « Sur la fin de match, bien sûr qu’ils chambrent beaucoup. On est un peu énervés. Mais le combat on doit le faire avant sur le terrain. Je n’avais pas envie de les calmer (ses coéquipiers). Comme je l’ai dit, on s’est trompé de combat. Moi le premier car ils gagnent, c’est bien. Mais il ne faut pas chambrer. C’est difficile à accepter tout simplement ». Florian Thauvin s’est lui montré beaucoup plus virulent : « Des joueurs de Lyon, comme vous avez pu le constater sur les images, qui se sont permis de nous chambrer. Je pense que ce n’est pas professionnel de leur part. Ça n’a rien à faire là. Ok, c’est un contexte particulier. Tout le monde a envie de gagner le match. Mais il faut quand même se respecter. Là, ils nous ont quand même manqué de respect. Donc ça n’avait pas sa place ».

Il a ajouté : « Quand un joueur se permet de retirer son maillot, de le montrer à nos supporters, il n’a pas à faire ça. C’est un joueur professionnel, il doit montrer l’exemple. Je ne pense pas que ça soit l’un des plus jeunes en plus. C’est un joueur avec un peu d’expérience. Donc il n’avait pas à faire ça. En plus, il a eu plusieurs gestes sur le terrain qui n’avaient rien à faire là, dont un sur moi en première mi-temps. C’est n’importe quoi. Ils ont gagné c’est bien. Ils ont fait leur boulot. Chacun rentre chez soi et basta à l’année prochaine ! Il ne faut pas se comporter comme ça et ils le payeront ! » Comme avant la rencontre, les Marseillais ont utilisé des mots forts pour évoquer ce choc face aux Gones. La pilule a du mal à passer.