20 janvier 2019. Moussa Dembélé a disputé son premier derby au stade Geoffroy Guichard. Entré en jeu à la 58e minute, l’attaquant français a réussi sa grande première dans le Chaudron puisqu’il avait offert la victoire aux siens dans les arrêts de jeu. Servi par Léo Dubois, l’ancien du Celtic avait catapulté le cuir au fond des filets d’une tête rageuse et imparable pour Stéphane Ruffier. Le tout à la 95e minute. De quoi entrer dans l’histoire du derby, comme Jimmy Briand avant lui, et dans le cœur des supporters de l’Olympique Lyonnais. Ensuite, Dembélé, qui n’était pas un titulaire en puissance sur la première partie de saison, a continué à enchaîner les matches et les buts pour s’imposer définitivement sous les ordres de Bruno Genesio.

Dembélé, un atout offensif indispensable

Malgré des approches de Manchester United durant le mercato estival, le natif de Pontoise est resté à Lyon, où le président Jean-Michel Aulas a rapidement indiqué que la porte était fermée pour lui. Revenu de vacances après ses coéquipiers puisqu’il a participé à l’Euro Espoirs avec la France, Moussa Dembélé a été directement en réussite sous les ordres de Sylvinho. Face à Arsenal, il avait brillé en signant un doublé qui avait permis aux siens de remporter l’Emirates Cup. Titulaire en Ligue 1, il a brillé en marquant un but face à l’AS Monaco (1re journée). Puis, lors de la deuxième journée face à Angers, il a signé un doublé. Aligné d’entrée face à Montpellier (3e journée), il a été remplaçant face à Bordeaux (4e journée), Sylvinho préférant mettre Memphis Depay en pointe ce jour-là. Après s’être longuement échauffé, le Français de 23 ans n’était finalement pas entré sur le terrain.

Son entraîneur avait expliqué son choix. « Il (Depay) jouera la plupart du temps à gauche avec nous. Il n’y a pas de problème dans ce genre de situation avec Moussa (Dembélé). Je veux construire une mentalité de groupe. Les intérêts collectifs doivent être au-dessus des intérêts individuels. On ne peut être bon individuellement si on l’est collectivement ». Collectivement, l’OL n’est pas vraiment bon et peine à mettre en place un jeu fluide, créatif et porté vers l’avant. Malgré sa bonne volonté, Moussa Dembélé n’est pas assez alimenté en ballons et n’a que très peu d’occasions de frapper au but. Ce qui ne l’empêche pas pourtant d’en marquer. Car individuellement, il fait partie des quelques joueurs de l’OL qui ont été plutôt bons sur le début de la saison. Il totalise 6 buts en 8 apparitions en L1 (0 en 2 apparitions en Ligue des Champions).

MU ne le lâche pas d’une semelle

Malgré ses qualités de finisseur et son travail de sape auprès des défenseurs, Sylvinho n’en fait pourtant pas un titulaire indiscutable. Le Brésilien, qui veut faire jouer la concurrence, préfère bâtir autour de Memphis Depay, qu’il veut faire jouer en attaque comme le Néerlandais le réclame. Dimanche soir, face à l’ASSE l’ancien du PSV menait donc l’attaque lyonnaise avec Martin Terrier, comme quatre jours plus tôt à Leipzig en Ligue des Champions. Entré en jeu une douzaine de minutes face aux Allemands, Dembélé est entré à la 59e minute face aux Verts, pratiquement comme la saison dernière. Le Français a essayé de faire des différences et de bouger la défense adverse. Sa tête, sur un service de Tete, a été bien captée par Jessy Moulin (78e). Si les choix de Sylvinho avaient payé mercredi, cela n’a donc pas été le cas dimanche.

D’ailleurs, l’ancien adjoint de Tite a rectifié le coche en faisant entrer l’attaquant tricolore avant l’heure de jeu. Un élément qui aurait certainement dû débuter face aux Verts vu ce qu’il a montré à son entrée. La gestion de l’avant-centre âgé de 23 ans étonne et questionne. Une situation qui n’a d’ailleurs pas dû échapper à Manchester United. D’après nos informations, les Red Devils ne lâchent pas Moussa Dembélé d’une semelle. Ils espèrent même réussir à le faire venir dès cet hiver. Une idée qui pourrait faire son chemin si la situation perdure. Toutefois, il paraît difficile, voire même impossible, de voir l’Olympique Lyonnais ouvrir la porte pour son joueur en janvier 2020. D’ici là, Moussa Dembélé aura certainement l’occasion de montrer à quel point l’OL peut et doit compter sur lui.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10