S’il en est un qui doit être satisfait de l’arrivée de Rudi Garcia sur le banc de l’Olympique de Marseille en octobre 2016, c’est bien Lucas Ocampos. À cette époque, l’Argentin est prêté par l’OM au Genoa avant d’être à nouveau cédé temporairement du côté de l’AC Milan. Très rapidement, le technicien français se pose des questions sur ce prêt et espère alors qu’aucune option d’achat ne sera levée et qu’il pourra ainsi récupérer son ailier gauche pour sa première saison complète.

L’été 2017 est donc un moment charnière pour Ocampos. Rudi Garcia décide de le conserver et d’éjecter plutôt Rémy Cabella de son effectif. Cette saison, il a déjà pris part à 27 rencontres de Ligue 1 tandis que l’année passée, on l’avait vu sur les pelouses hexagonales à 31 reprises soit son deuxième plus grand total après la première année de Monaco en Ligue 1 (2013-2014). Signe que Rudi Garcia compte énormément sur son Argentin.

Grinta et volume de jeu

Mais ce dernier lui rend aussi bien la pareille. Avec ses neuf buts en championnat l’année passée, l’ancien de River Plate avait réussi, en termes statistiques, sa plus belle saison professionnelle. Mais cette année, s’il marque moins (trois buts jusqu’ici), il semble être l’élément que couche Rudi Garcia en troisième sur son paperboard, après Florian Thauvin et Mario Balotelli. Sur son côté, ni Dimitri Payet, ni Nemanja Radonjic, pour le moment, n’ont réussi à le déloger.

Car finalement, ce que recherche Rudi Garcia avec Ocampos, c’est avant tout une force défensive. Lorsque Jordan Amavi est titulaire (ce qui arrive quand même relativement souvent) Lucas Ocampos est obligé de venir aider l’ancien Aiglon. Son volume de course et sa grinta collent donc parfaitement. Mais ces deux qualités sont aussi utiles dans le 4-4-2 imposé par Garcia depuis l’arrivée de Balotelli. « Balotelli attire voir centralise l’attention des défenseurs sur lui, ce qui libère nécessairement les joueurs excentrés. Les performances de Ocampos n’y sont pas étrangères », nous expliquait d’ailleurs Romain Peli, habitué à analyser les performances des joueurs de l’OM avec des vidéos, récemment.

Enfin, le côté guerrier d’Ocampos plaît à Garcia. Lors de la rencontre face au Paris SG, il a été le joueur offensif de l’OM le mieux noté par la rédaction FM. Et pour cause, il a bien défendu son côté et il a réussi à offrir une passe décisive à Valère Germain en déboulant à toute vitesse sur la gauche. Sous contrat jusqu’au 30 juin 2020, Lucas Ocampos pourrait bien recevoir une offre de prolongation de ses dirigeants vu la place qu’il prend dans l’esprit de Rudi Garcia. Reste seulement à savoir si ce dernier sera encore là l’année prochaine...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10