Cet hiver, l’Olympique de Marseille a accueilli son grand attaquant. En effet, Mario Balotelli a quitté Nice pour rejoindre la Canebière et ce qu’on peut dire c’est que ça marche plutôt bien. Depuis l’arrivée de l’international italien, l’Olympique de Marseille est revenu à trois petits points de l’Olympique Lyonnais, actuel troisième de Ligue 1. Surtout, l’ancien Aiglon a déjà inscrit cinq réalisations dont quatre dans son tout nouveau jardin, l’Orange Vélodrome.

Dès lors, on se demande comment les autres éléments offensifs ont fait pour passer de Kostas Mitroglou ou de Valère Germain à Mario Balotelli. La question se pose pour Florian Thauvin, qui marque moins en ce début 2019. « Le jeu de Thauvin évolue, car il touche moins de ballon. Les joueurs ne l’avoueront jamais, mais quand ils ont la balle, ils cherchent instinctivement un joueur qui ne va pas la perdre, qui peut faire un truc. Autant dire qu’avant, ça cherchait systématiquement Thauvin. Maintenant, comme avec le but de Balo contre Amiens, ça joue dans la zone de l’avant-centre. Thauvin redevient donc plus un joueur "dans le couloir droit" que "le joueur offensif qui évolue à droite" », nous explique d’emblée Romain Canuti, journaliste pour Le Phocéen.

Thauvin s’est adapté

Habitué d’analyser les mouvements des joueurs de l’OM et de le publier sur son compte Twitter, Romain Peli explique que le jeu de Balotelli est très bien compris par Thauvin : « les images montrent une certaine complicité humaine. Techniquement, je ne pense pas que Thauvin ait changé son jeu radicalement, mais s’est adapté à un profil de 9 que l’on n’avait pas. Il s’est également adapté à un système avec deux véritables attaquants complémentaires. Balotelli a une capacité formidable sur sa première touche à rechercher la profondeur, et Thauvin l’a bien cerné. On a une relation technique intéressante qui peut encore prendre de la dimension ».

Mais au-delà du domaine purement technique, il faut expliquer que Florian Thauvin se retrouve plus libre, Mario Balotelli attirant les défenseurs, mais aussi la pression médiatique. « Balotelli attire voir centralise l’attention des défenseurs sur lui, ce qui libère nécessairement les joueurs excentrés. Les performances de Ocampos n’y sont pas étrangères », explique Romain Peli tout en expliquant que cela laisse de l’espace pour les deux fausses pattes de l’OM (Ocampos et Thauvin), mais aussi pour des joueurs de profondeur comme Njie ou Radonjic.

Avec ce rôle, il prouvera son talent aux grands clubs... Ou pas

Romain Canuti, lui, en avait parlé avec le champion du Monde : « j’en avais parlé avec lui en juin 2018. La saison d’avant, cela avait été le meilleur joueur de la saison et il y avait Gomis en pointe. Son rôle avait évolué avec la saison dernière, mais pour celle-ci alors qu’un grand attaquant était annoncé, il s’attendait à retrouver son rôle de la saison avec Gomis. C’est vraiment un malin, et ce n’est pas de la com’ quand il dit qu’il a envoyé des messages à Balotelli depuis l’été. Il a pleinement intégré que le foot était collectif et qu’il ne pouvait pas s’en sortir seul. S’il marque moins mais que l’équipe gagne, il signe de suite. D’ailleurs, il préfère sa Coupe du monde à celle d’un joueur clé de son équipe, type Sadio Mané, qui est sorti au premier tour ».

Depuis quelque temps maintenant, et encore plus avec ce rôle de sauveur, Florian Thauvin sauvait - parfois - ses piètres performances sur le rectangle vert par des statistiques, qu’elles soient de buts ou de passes décisives. Comme expliqué plus haut, l’international français, une nouvelle fois appelé dans la liste des 23 pour les matches contre la Moldavie et l’Islande, touchera moins de ballons avec l’avènement de Mario Balotelli. Cela peut-il l’aider à passer un cap et à faire les yeux doux à de plus grands clubs ?

« C’est la clé, explique Romain Canuti. Il va toucher moins de ballons, mais doit faire la différence, avec ses dribbles. Ça n’a pas été trop le cas contre Nice. Il vaut mieux d’ailleurs pour lui que personne du Bayern n’ait vu le match. Car c’est ce qu’on va lui demander dans les grands grands grands clubs ». Reste que Thauvin est en train de prendre une plus grande maturité et tentera moins de forcer le geste décisif pour se mettre au service de Balotelli et de son équipe. Une bonne nouvelle de plus avant d’affronter le Paris Saint-Germain ce dimanche soir (rencontre à suivre en direct sur notre live commenté), si l’Italien est dans le groupe, et de lancer le sprint final en Ligue 1 pour une place qualificative en Ligue des Champions.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10