L’Olympique de Marseille respire. Après une série de neuf matches sans victoire toutes compétitions confondues, le club phocéen a enfin pu goûter à nouveau à la victoire ce dimanche après-midi sur la pelouse du Stade Malherbe de Caen. Un succès sur la plus petite des marges qui suffit amplement à une formation qui reprend sa marche en avant en championnat. Cependant, si l’OM s’est évité un sacré mal de tête, il y a un homme qui ne gardera pas forcément autant de satisfaction de ce déplacement en Normandie : Dimitri Payet.

Fortement critiqué ces dernières semaines, le Réunionnais, capitaine du club olympien, a perdu tout impact dans le jeu de son équipe. Une méforme qui a conduit Rudi Garcia à le mettre sur le banc lors du choc contre Saint-Etienne. Un choix pas forcément payant puisque l’OM s’est incliné 2 buts à 1 dans le Forez. Mais ne pas faire entrer en jeu le capitaine marseillais dans ce match a sans doute été dur à avaler pour l’intéressé. Contre Caen, Garcia a toutefois décidé de le remettre en selle en lui redonnant sa place dans son onze type. Une bonne nouvelle. Sauf que tout ne s’est pas déroulé comme prévu.

A l’échauffement déjà. A leur entrée sur la pelouse du stade Michel d’Ornano, les Phocéens ont été accueillis par les sifflets nourris de leurs propres supporters. Une fois l’échauffement terminé, Payet est resté seul avec un des gardiens pour terminer un exercice de frappe au but. Une séance au cours de laquelle chacune de ses tentatives était ponctuée par un "oh hisse en..." du parcage marseillais. Pas vraiment idéal pour se mettre en condition pour le match. Et malheureusement pour Payet, ça ne s’est pas arrêté là.

Rolando défend Payet

A la 26e minute, après un duel qui semblait anodin, l’ancien Stéphanois a dû céder sa place à Morgan Sanson. Une sortie prématurée qui a fini de gâcher son après-midi normand. En conférence de presse, Rudi Garcia a confirmé que son joueur était bien touché au genou, sans pouvoir toutefois déterminer la gravité de la blessure. « C’est un problème au genou. Il a senti tout de suite quand un Caennais lui est tombé dessus. Je ne sais pas, mais le genou, ce n’est jamais bien ». En attendant le résultat des examens, Rolando est venu apporter son soutien à son capitaine.

« J’espère que ce ne sera pas grave parce qu’on a toujours quelqu’un qui est dehors. c’est notre capitaine, il est important. J’espère qu’il sera là le prochain match », a-t-il déclaré en zone mixte avant de revenir sur le traitement spécial réservé par les fans marseillais à l’encontre du Réunionnais avant le coup d’envoi de la rencontre. « Quand vous rentrez sur le terrain, vous devez vous concentrer sur votre match, sur les choses que vous devez faire. Le capitaine doit montrer l’exemple et c’est ce qu’il a fait. Il a parlé comme un un cadre, il était là. Il était prêt pour jouer. Avec les victoires, ça deviendra plus simple pour tous. »