En pleine crise et sans victoire depuis le 25 novembre dernier, l’OM devait renouer avec le succès lors de son déplacement à Caen ce dimanche. 9es au coup d’envoi de cette 21e journée de Ligue 1, les Phocéens se présentaient à Michel-d’Ornano sans confiance mais avec Payet derrière un Valère Germain seul en pointe. Lopez était associé à Strootman au milieu tandis que Thauvin et Ocampos occupaient les ailes. En face, Caen avait aussi besoin de points. Face à un adversaire fébrile en ce moment, Fabien Mercadal tentait un coup tactique en alignant quatre attaquants de métier dans son onze de départ (Tchokounté, Crivelli, Bammou et Ninga). Il faut dire que Beauvue se blessait juste avant le coup d’envoi, ce qui n’arrangeait pas vraiment les affaires normandes.

Dans cette rencontre tendue, les coups pleuvaient dès le départ. Après un premier contact, Crivelli se chauffait avec Rolando, puis Strootman. Les deux adversaires écopaient même d’un avertissement après seulement cinq minutes de jeu. L’attaquant caennais frôlait même le rouge après un contact avec Mandanda deux minutes plus tard. Dans ce contexte difficile, l’OM effectuait vingt premières minutes insipides mais dominait tout de même un peu plus la rencontre que l’adversaire. La blessure de Payet, auteur d’une entame quelconque faisait tout de même un peu mal. Sanson entrait en jeu mais le Stade Malherbe profitait de ce coup dur pour s’offrir un temps fort. Malgré pas mal d’occasions, il manquait l’adresse dans le dernier geste.

Un but de Sanson suffit à l’OM

Bammou ne cadrait pas sa reprise (28e) avant que Mandanda intervienne sur cette double tentative signée Fajr puis Ninga (33e). La tête de Paul Baysse elle n’accrochait pas le cadre (41e) et la frappe en pivot de Tchokounté en déséquilibre ne donnait rien (45e+3). Strootman avait lui tenter de sonner la rébellion avec un tir puissant hors cadre (43e) mais la pause renvoyait tout le monde au vestiaire. Il faut croire que la mi-temps ne faisait pas de bien aux têtes normandes. A peine de retour sur la pelouse, Germain décalait Strootman côté gauche qui délivrait un centre parfait pour la tête de Sanson (0-1, 47e). Mené, Caen se retrouvait même réduit à dix quelques instants plus tard après un second carton jaune de Guilbert (51e).

Malherbe ne se décourageait pas pour autant malgré ces deux coups durs consécutifs. Étonnamment, l’OM ne prenait pas plus que ça le contrôle du match. La faute à un certain manque de confiance en soi et de trop nombreuses erreurs techniques. Pire encore, les locaux se procuraient les meilleures situations grâce notamment à un Fajr en feu ce soir. Crivelli ne profitait pas d’une offrande de Rolando, un ballon mal ajusté en direction de Mandanda (68e). Dans le dernier quart d’heure, Caen prenait tous les risques pour égaliser, quitte à prendre des décisions quasi suicidaires derrière. Ocampos n’était pas loin de la sanction en marquant seulement il était sanctionné pour un très léger hors jeu (81e). Armougom lui perdait le ballon tout seul ce qui profitait à Thauvin. Gêné au moment de la frappe, le Marseillais ratait le cadre (86e). L’important est ailleurs car l’OM remporte sa première victoire en 2019.

Revivez le live de la rencontre ici.