Ce mercredi, le Paris Saint-Germain n’a pas été flamboyant face au Club Bruges (1-0), mais le club de la capitale a assuré l’essentiel, à savoir la victoire et son ticket pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Sur le papier, rien de spécial à signaler. Mais comme souvent à Paris, les rumeurs mercato vont bon train. D’autant que plusieurs éléments rouge et bleu sont concernés. Premier cité : Thomas Tuchel.

Prolongé jusqu’en 2021, l’Allemand, qui a été annoncé dans le viseur du Bayern Munich, ne semble pas parvenir à imposer un style de jeu convaincant à son équipe, malgré quelques performances XXL comme le 3-0 infligé au Real Madrid. Il n’en fallait pas plus pour remettre en question son futur dans la capitale. En clair, son directeur sportif, Leonardo, pourrait le remplacer par un technicien dont le profil lui serait plus familier (Massimiliano Allegri par exemple). Des bruits de couloir auxquels le Brésilien a répondu.

Leonardo calme le jeu avec Cavani et Silva

« J’ai vu qu’on parlait de départ. On est en contact direct. On parle tout le temps. Il était là quand je suis arrivé. On est dans le schéma classique d’un directeur sportif et d’un entraîneur qui était déjà en place et qui a ses idées. Je n’ai jamais été contacté par personne. Il n’y a pas d’histoire, il n’y a rien du tout », a-t-il déclaré au micro de RMC Sport. Enfin, le champion du monde 1994 n’a pas échappé aux questions sur le duo Edinson Cavani-Thiago Silva.

Âgés respectivement de 32 et 35 ans, l’Uruguayen et le Brésilien seront libres de tout contrat en fin de saison. Mais si les prestations du Monstro sont unanimement saluées et jugées suffisantes pour justifier un nouveau bail, la situation du Matador est différente. Contrairement à son coéquipier, Cavani doit désormais gérer la forte concurrence de Mauro Icardi. Sans oublier des pépins physiques récurrents. De quoi générer le doute quant au désir du PSG de le prolonger, malgré son statut spécial au sein du club. Mais pour Leonardo, pas question de prendre une décision dans la précipitation.

« Je pense qu’on a créé la concurrence (avec Mauro Icardi). Aujourd’hui, c’est comme ça et peut-être que dans un mois, ça sera autre chose. J’espère que la concurrence sera très animée entre eux. Cavani, c’est le meilleur buteur de l’histoire du club, c’est une histoire qui va bien se finir. Après, c’était très clair avec lui et Thiago Silva. (...) Ils sont dans leur dernière année de contrat. C’est clair qu’on va avancer ensemble, avec leur dernière année de contrat. Le futur ? On va décider ensemble. Il ne faut pas avoir de doutes ou quoi... Il faut être clair avec eux tout le temps, et on verra ce qui va se passer pendant la saison. (...) Il n’y a pas de timing, ça dépendra de nos sentiments, de notre situation. Si c’est comme ça, on avance, on va décider ensemble de ce qu’on va faire ».