Titulaire sur la pelouse du FC Metz (0-2, 4e journée de Ligue 1), Marcin Bulka (20 ans) ne s’attendait sans doute pas à jouer aussi vite pour le Paris SG, quelques semaines après son arrivée, libre, en provenance de Chelsea. Depuis, le portier international Espoirs polonais (1 sélection), recruté par le précédent directeur sportif Antero Henrique, attend patiemment son tour derrière les expérimentés Keylor Navas et Sergio Rico.

« Je suis où je suis. C’est une grosse concurrence pour un jeune gardien. Vous devez garder le niveau. Il n’y a pas de place pour l’hésitation et le relâchement. Je veux monter. Je me bats pour jouer », a-t-il lâché au micro de Polsat récemment. Pleinement concerné malgré son temps de jeu réduit, le natif de Plock ne manque pas d’ambitions. « Je n’ai pas joué depuis trois mois, mais je suis meilleur que la plupart des gardiens de but qui jouent », a-t-il indiqué au micro de Foot Truck, une chaîne YouTube.

« Je rejouerai en L1 cette saison »

« Ça ne dépend pas que de moi, je suis venu au club car il y avait un autre directeur sportif. Je suis convaincu que je rejouerai en Ligue 1 cette saison, j’en ai parlé à Thomas Tuchel », a-t-il lâché, sûr de lui et de sa force du haut de son mètre quatre-vingt dix-neuf. Au vu de la dernière sortie du n° 2 Rico, prêté par le FC Séville, contre les Girondins de Bordeaux (4-3), il a des motifs d’espoir. En attendant, le jeune homme apprécie de côtoyer les stars offensives du club de la capitale que sont Neymar et Kylian Mbappé, dont il a livré quelques secrets.

« Neymar a d’autres rituels. 90% des joueurs viennent avec des écouteurs, ne parlent pas et se concentrent sur le match. Neymar, lui, entre, danse et joue à Counter Strike. S’il avait le style de Cristiano Ronaldo et travaillait autant, il ne serait pas aussi bon qu’il l’est. Mbappé, lui, me rappelle CR7. Il pense directement but, il ne fait pas que jouer. Il est difficile de prédire ses frappes. Il est communicatif, il parle toujours beaucoup », a-t-il dévoilé.