Certes, l’équipe de Galatasaray qui s’est présentée mercredi soir au Parc des Princes dans le cadre de la sixième journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions n’était pas la plus dangereuse que le Paris Saint-Germain a dû affronter (5-0). Mais cela n’enlève rien à la belle prestation du jeune Tanguy Kouassi. À 17 ans, le milieu de terrain a profité de l’accumulation des blessures dans l’entrejeu francilien pour disputer son deuxième match consécutif avec l’équipe première après une première apparition à Montpellier le week-end dernier.

De quoi lui valoir les compliments de son entraîneur Thomas Tuchel. « J’attendais une telle performance de sa part. Il est top. Il a des qualités et une grande personnalité. Il a débuté dans des conditions difficiles à Montpellier. Il a confirmé en Ligue des Champions ce qu’on attendait de lui. » Cependant, comme avec d’autres jeunes prometteurs du PSG, le cas Kouassi fait parler au Camp des Loges. Même s’il n’a pas encore confirmé sur la durée qu’il avait la capacité d’intégrer durablement le groupe pro des Rouge-et-Bleu, le jeune Parisien reste un sujet de discussion récurrent parce qu’il n’a toujours pas signé de contrat professionnel.

En août dernier, Kouassi et l’autre phénomène du PSG, Adil Aouchiche, devaient pourtant parapher leur premier bail pro incessamment sous peu. Depuis, plus de nouvelles. Une situation qui n’a pas échappé à plusieurs clubs, dont Manchester City. Les Citizens se sont ainsi rapprochés du clan Kouassi. Tout comme Leipzig et Salzbourg. Et dans son édition du jour, L’Équipe indique que plusieurs personnes au sein du club francilien sont convaincues que le joueur s’est déjà engagé avec le groupe Red Bull (qui détient Leipzig et Salzbourg). D’autres, enfin, s’interrogent sur l’importance accordée au PSG par les agents du joueur après de multiples rendez-vous en Angleterre. Une chose est sûre : le PSG va devoir agir vite s’il veut blinder rapidement sa jeune promesse.