Sur le terrain international, la Côte d’Ivoire a réussi à convaincre le grand espoir du Stade Rennais Joris Gnagnon (20 ans) de lui accorder ses faveurs, au détriment de l’équipe de France. En revanche, lorsqu’il s’agit d’évoquer le futur du défenseur en club, la question est encore loin d’être tranchée. Auteur de sa première saison complète en Ligue 1, le joueur rouge-et-noir s’est attiré les faveurs de nombreuses écuries partout en Europe. Spécialiste en matière de récupération de jeunes espoirs français, le FC Séville était d’ailleurs allé jusqu’à mettre 13 M€ sur la table pour s’attacher les services du natif de Bondy.

Également pisté par Leicester ou encore Chelsea, Gnagnon n’a pas fini de donner des sueurs froides au SRFC, et ce, même si l’entraîneur breton Christian Gourcuff s’est montré clair à son sujet récemment. « Ils (Gnagnon et Bensebaini, ndlr) resteront là et c’est aussi parce qu’on a cette chance, au Stade Rennais, d’avoir la stabilité qui permet d’être ferme sur certains cas. Dans le foot, mieux vaut ne jamais dire jamais, mais en ce qui les concerne, je n’ai aucune inquiétude. » Mais La Provence révèle que Rennes a vu un nouveau courtisan s’ajouter à la longue liste des prétendants : l’Olympique de Marseille.

Le quotidien local nous apprend en effet que le président rennais René Ruello a reçu un message de la part de son homologue phocéen Jacques-Henri Eyraud pour lui signifier l’intérêt marseillais pour son poulain. Désireux de renforcer l’axe de sa défense, l’OM multiplie les pistes (après Koscielny et Zouma), d’autant qu’aucun renfort n’est arrivé dans un secteur de jeu qui a récemment vu partir Karim Rekik en Allemagne. Si l’intérêt marseillais pour ce grand talent en devenir est flatteur, l’OM sait toutefois que 15 M€ minimum seront nécessaires pour entamer les discussions. À suivre.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10