À 32 ans, Edinson Cavani semblait arriver à un tournant dans son aventure parisienne. Joueur du Paris Saint-Germain depuis 2013, l’Uruguayen était annoncé sur le départ. La raison de ces bruits de couloir ? Le désir supposé du club de la capitale de récupérer quelques liquidités pour un joueur sous contrat jusqu’en 2020 et la possibilité de faire ainsi place nette à Kylian Mbappé à la pointe de l’attaque francilienne. Interrogé sur ses projets d’avenir, le natif de Salto avait toutefois clairement fait savoir qu’il ne comptait pas plier bagage.

« Je l’ai dit avant. La première chose, c’est de respecter mon contrat. Je l’ai dit avant. Je voulais finir mon contrat ici mais après, on va voir. (...) Naples ? Je ne dis rien. La première chose, c’est de finir mon contrat. (Vous serez là l’année prochaine ?) Bien sûr ! Et c’est normal. » Cependant, quelques jours plus tard, les médias espagnols indiquaient qu’un accord entre le joueur et l’Atlético de Madrid avait été trouvé. Bientôt orphelins d’Antoine Griezmann et, peut-être, de Diego Costa, les Colchoneros verraient en Cavani l’attaquant idéal pour Diego Simeone. Un joueur doté de la grinta dont raffole le coach argentin.

Leonardo va mener les négociations

Une rumeur qui n’était pas restée longtemps sans réponse, le clan Cavani niant en bloc cet accord. « Il n’y a aucun contact et aucune discussion, ni avec l’Atlético de Madrid ni avec aucun autre club ». Et aujourd’hui, cette tendance semble se confirmer. RMC Sport confirme, après Le Parisien, que les dirigeants du PSG ont bien revu leurs plans concernant El Matador. Alors qu’un départ était envisagé, le club de la capitale aurait finalement fait savoir à l’entourage du joueur qu’il était ouvert à une prolongation de contrat jusqu’en 2021.

En clair, Antero Henrique a fait passer le message oralement au clan Cavani. Pour la suite des négociations, RMC Sport indique que c’est Leonardo qui prendra le relais, Henrique devant rapidement plier bagage. Et à l’instar du dossier de Ligt, Leonardo va jouer un rôle clé avec Cavani. En effet, il convient de rappeler que c’est le Brésilien qui avait convaincu l’uruguayen de rejoindre le PSG en 2013 alors qu’un certain Zlatan Ibrahimovic évoluait déjà sous le maillot francilien. Affaire à suivre.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10