Saint-Etienne réalise une deuxième partie de saison de folie. Depuis l’arrivée de Jean-Louis Gasset au poste d’entraîneur principal (il est d’abord arrivé comme adjoint de Julien Sablé), le club du Forez s’est redressé de manière spectaculaire. Un mercato d’hiver très efficace et ambitieux entre les arrivées de Subotic, Ntep, Debuchy, M’Vila et le retour de prêt de Beric, accompagné d’une série de 10 matches de championnat sans défaite (5 victoires et 5 nuls), et voilà des Verts remontés à la 8e place à seulement un point de Rennes, le 5e.

Les rêves d’Europe sont permis et c’est déjà un petit miracle. Si Mathieu Debuchy s’est découvert des talents insoupçonnés de buteur (4 buts en 10 rencontres de Ligue 1), Yann M’Vila retrouve le niveau qui était le sien il y a encore quelques années. A 27 ans, le milieu de terrain enchaîne à nouveau les bonnes performances après quelques années d’errance. S’il a signé un contrat d’un an et demi (juin 2019, ndlr) en janvier, il dispose d’une clause lui permettant de quitter le Forez en cas d’offre d’un grand club. C’est bien pour cela que son avenir à Saint-Etienne n’est pas encore assuré comme il l’a affirmé à SFR Sport ce lundi soir.

« Je n’ai que 27 ans. J’ai signé à Saint-Etienne jusqu’en juin 2019. Je suis très bien là-bas. Je ne pense qu’au foot, qu’au terrain. Mon agent s’occupe du reste. J’ai passé un an extraordinaire à Sunderland. C’est le meilleur championnat au monde. Revenir en Angleterre ? Pourquoi pas. Dieu seul sait si je serais à Saint-Etienne la saison prochaine. Moi pour l’instant je ne sais pas. Avec les dirigeants et le coach on peut aussi rêver et accrocher l’Europe. Le 19 mai (au soir de la 38e journée, ndlr), on pourra s’asseoir autour d’une table et discuter », prévient l’international français (22 sélections, 1 but). Autant dire que son été sera chaud et qu’un départ du Forez six mois seulement après son arrivée est loin d’être improbable.