Cette fin de semaine sera décisive pour le mercato estival du Paris Saint-Germain. Suspendu aux lèvres de l’UEFA, le club de la capitale attend de connaître les sanctions qui lui seront infligées par l’instance dirigeante du football européen dans le cadre du fair-play financier. Et si les Rouge-et-Bleu craignent une amende ainsi qu’une restriction en termes de recrutement, la limitation à 21 (au lieu de 25) du nombre de joueurs qualifiables pour la Ligue des Champions est la mesure qui inquiète le plus Laurent Blanc.

« On parlera de ces sanctions quand elles seront confirmées. Celle que vous retenez, c’est l’interdiction de dépenser en masse pour recruter, mais il y a aussi celle qui nous obligerait à aligner des joueurs formés au club. Si la sanction de 25 joueurs à 21 inscrits en Ligue des Champions tombe, c’est encore plus difficile », déclarait-il hier en conférence de presse. Avec une marge de manœuvre réduite sur le marché des transferts ainsi qu’en LdC et la nécessité peut-être de vendre pour équilibrer ses comptes, Paris risque donc de devoir s’appuyer sur des renforts internes sur lesquels Blanc n’a pas spécialement compté cette saison : les joueurs issus du centre de formation.

Actuellement, les principaux éléments formés au club susceptibles d’être concernés sont au nombre de trois : le gardien Mike Maignan (18 ans) et les attaquants Hervin Ongenda (18 ans) et Kingsley Coman (17 ans). Des joueurs qui comptent à eux trois six apparitions en Ligue 1 cette saison (0 pour Maignan, 1 pour Coman, 5 pour Ongenda) et deux au trophée des champions (1 pour Coman, 1 pour Ongenda). Autant dire, un temps de jeu assez faible. À leurs âges, des éléments tels que Coman et Ongenda, respectivement lié à l’écurie parisienne jusqu’en 2015 et 2017, pourraient donc demander à être prêtés afin de glaner du temps de jeu dans le but de s’aguerrir en vue d’un retour. Récemment, un possible prêt d’Ongenda à Nice était d’ailleurs évoqué en ce sens.

Mais si les restrictions imposées par l’UEFA se confirment, Paris sera-t-il obligé de retenir ses jeunes pousses ? S’il a refusé de donner une réponse claire, Blanc a avoué qu’une réflexion sera menée. « Quand je disais qu’il y aura une analyse sportive complète, cela concerne les joueurs qui ont peu joué, pas joué, les joueurs du centre de formation... Il y aura une analyse totale. » Ambitieux, notamment en LdC, le PSG se prépare à un sacré casse-tête. Peut-il réellement prétendre à un sacre européen s’il doit mettre de côté quelques stars et promouvoir des jeunes qui n’ont jusqu’ici pas vraiment eu l’opportunité de prouver leur valeur sur le terrain ? La question se posera inévitablement. Au sein de l’effectif parisien, le duo Ongenda-Coman peut toutefois se dire qu’il est tenu en estime par certains, à commencer par Lucas. « Ce sont deux grands espoirs du centre de formation du PSG. Ce sont deux joueurs de talent. S’ils gardent la tête froide et travaillent bien, ils peuvent donner beaucoup de joie au PSG à l’avenir. » Reste à savoir si le champion de France en titre devra miser davantage sur ses espoirs plus tôt que prévu.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10