Thomas Tuchel s’exprimait pour la première fois publiquement depuis la fin du mercato du PSG. Avec seulement l’arrivée de Leandro Paredes, on se doutait bien que l’Allemand n’était pas complètement satisfait car il n’a pas eu le numéro 6 tant désiré depuis cet été. Malgré les noms qui se sont succédés (Idrissa Gueye, Julian Weigl, Thiago Mendes), aucun de ces milieux défensifs n’est venu et le PSG, qui doit déjà faire sans Rabiot, mis à l’écart, ni Verratti, blessé, n’a plus de joueur à ce poste. Certains y ont vu l’échec d’Antero Henrique mais l’entraîneur parisien ne veut blâmer personne.

« Non je ne suis pas en colère. Vous devez savoir que le mercato pendant l’hiver, c’est super compliqué. Qui veut perdre son joueur ou donner un joueur ? Il y a très peu de possibilités pendant l’hiver. C’est toujours le défi de composer une équipe en hiver. Il y a une grande possibilité que tu sois déçu. Si tu demandes si je suis satisfait avec Paredes. Je dis clairement oui car je dis qu’il peut être un joueur très important pour nous. Il a la qualité, la personnalité une vision du jeu. Il a une bonne passe, peut trouver de bonne position sur le terrain pour aider les autres. »

Tuchel n’aime pas voir venir un joueur dans les dernières heures du mercato

Pour autant, Tuchel admet ne pas être complètement satisfait non plus. « Non. C’est très compliqué en hiver. On doit accepter. Le plus important pour moi, c’est d’être concentré sur les joueurs que j’ai ici. On travaille en confiance », a rappelé Tuchel avant la rencontre entre l’OL et le PSG (à suivre en live sur notre site dimanche soir). L’ancien de Dortmund souligne aussi un autre fait. Il n’est pas mécontent de n’avoir vu aucun renfort arriver dans les dernières heures du mercato, alors que de nombreux joueurs ont été cités en approche comme Luciano Acosta ou Willian.

Selon lui, l’équilibre du vestiaire aurait été touché, ce qui est parfois plus important que la qualité même de l’effectif. « Je ne sais pas si le dernier jour ou les derniers deux jours, c’est bien pour trouver une solution. Je crois en mon vestiaire et en mes joueurs. Chaque transfert, c’est aussi un changement pour le vestiaire. Je dois le protéger. C’est quelque chose de délicat. C’est seulement l’entraîneur qui peut voir ça. » Un mal pour un bien sans doute même si Tuchel aurait sûrement souhaité l’arrivée d’un milieu défensif...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10