Le PSG a mis un terme à sa saison hier sur la pelouse du Stade Malherbe après un match nul 0-0 à Caen. Sacré champion de France, le club de la capitale s’apprête déjà à tourner une page. Après deux ans de service, Unai Emery a dirigé son dernier match dans la peau d’entraîneur du PSG. Il est remplacé par Thomas Tuchel. La venue de l’Allemand a été officialisée par le club il y a une semaine mais c’est ce dimanche que le coach allemand a été présenté à la presse. Il est apparu tout sourire mais a bien conscience qu’un grand chantier l’attend.

« À mon avis, le succès a de nombreux visages. On est ici pour gagner. Nos objectifs sont très hauts. Mais c’est beaucoup trop tôt pour parler de victoires et de titres. Il y a des points essentiels pour y arriver, la structure, l’esprit d’équipe, le travail quotidien. Nous devons veiller à cela dès le début ici. C’est le défi et nous serons prêts. J’aimerais commencer demain mais il va falloir attendre juillet » a-t-il glissé dans un sourire et avec visiblement l’impatience de déjà débuter l’entrainement. Il sait que ça tâche sera compliquée et il ne souhaite pas brûler les étapes alors qu’il doit encore découvrir les joueurs et les personnalités de chacun.

Tuchel veut construire sur le long terme

« Le but est d’aller chercher le plus haut possible. Nous sommes ici pour gagner évidemment. C’est bien trop tôt pour parler des grandes choses, des grandes ambitions. Il faut évidemment que l’on réussisse à atteindre ces objectifs mais il faut créer un état d’esprit. Quand les joueurs auront compris ça et que l’on aura créé la structure et la façon dont nous jouons ensemble, travaillons ensemble, voyageons ensemble... quand on aura ça, jouer de façon offensive, plein de petites choses sur lesquelles nous devons travailler, si nous arrivons à créer ça, nous pourrons progresser et atteindre les objectifs qui sont les nôtres. Il faut d’abord prendre soin des petites choses, travailler sur les détails. C’est ma conviction. C’est ce qui fait qu’un club comme le PSG gagnera des trophées » a prévenu le nouvel entraîneur parisien.

Bien sûr, la Ligue des Champions a été abordée mais pour Tuchel, il est trop tôt pour parler d’un éventuel parcours dans les derniers tours de la plus prestigieuse des compétitions. « C’est trop tôt pour en parler. On a des joueurs absolument fabuleux. On est l’un des meilleurs clubs sur la scène européenne. Cette ville excitante attire les grands joueurs mais il ne faut pas en parler maintenant, ni avant l’entraînement. On ne peut pas aborder cette question avant le premier match, le concret. Il faut créer l’atmosphère dans laquelle les matches de coupes sont au même niveau que ceux de Ligue des Champions, que les matches contre des équipes de seconde division soient les mêmes que face aux grandes équipes. Quand les joueurs auront le même état d’esprit pour tous les déplacements, alors oui mais en football, on ne peut pas prédire le score avant. C’est trop tôt. Reposez-moi cette question au printemps et je vous dirai si oui ou non on peut le faire. » Réponse en mars 2019 donc.