Il rêvait sans doute d’un meilleur retour à Madrid. Mercredi soir, Cristiano Ronaldo n’a pu empêcher la défaite de sa Juventus Turin sur la pelouse de l’Atlético (2-0, 8e de finale de Ligue des Champions), un de ses souffre-douleurs préférés lorsqu’il évoluait encore au Real. Sifflé pendant la rencontre, l’attaquant bianconero avait répondu en montrant les cinq doigts de sa main, en référence aux cinq Ligues de Champions qu’il compte à son palmarès.

À l’issue de la rencontre, en zone mixte, il a récidivé. Interrogé sur son sentiment général au sortir de ce revers, le Portugais, habitué à briller en C1 (depuis 2011, il a toujours atteint les demi-finales ou mieux), n’a pas été très bavard, mais le message était limpide : « déçu ? Oui, mais c’est le football. J’ai gagné cinq Ligues des Champions, l’Atlético zéro. Moi, cinq, l’Atléti, zéro », s’est-il contenté de lâcher aux journalistes, visiblement remonté, affichant le regard des mauvais soirs.

L’Atlético ne rentre pas dans la provocation

Il y a de quoi puisqu’il se retrouve pointé du doigt ce jeudi dans la presse italienne. La Gazzetta dello Sport lui accorde sa pire note, 4,5/10, avec ce commentaire acerbe : « il a été recruté pour faire la différence. Il n’a été qu’un joueur parmi d’autres. Un seul coup franc intéressant ». « Le vrai problème, c’est qu’il n’a pas joué à son niveau », ajoute le Corriere dello Sport. Des propos que le natif de Funchal risque de ne pas spécialement apprécier...

Les Colchoneros, de leur côté, n’ont évidemment pas pu échapper aux questions sur cette sortie fracassante du Lusitanien dans les couloirs du Wanda Metropolitano. « Ses cinq Ligues des Champions ? Il faut le féliciter parce qu’il les a gagnées », a lancé le milieu rojiblanco Koke, sans entrer dans la polémique. Juanfran, lui aussi, a préféré ne pas répondre à la provocation. « C’est une réalité. Il a remporté 5 Ligues de Champions et nous aucune. Nous travaillerons avec humilité pour pouvoir en gagner une nous aussi », a-t-il confié avant d’ajouter. « J’espère simplement que tout ça ne prendra pas le dessus sur le magnifique match réalisé par l’équipe ». Le match retour, prévu le mardi 12 mars, promet d’être chaud à l’Allianz Stadium.