Le Borussia Dortmund et le Legia Varsovie sont entrés dans l’histoire de la Ligue des Champions, disputant le match le plus prolifique (8-4, 5e journée). Mais si le club de la Ruhr s’est fait peur face aux Polonais, il a surtout pu tirer deux enseignements majeurs de cette rencontre. D’abord, Marco Reus (27 ans), qui revenait de blessure après une longue indisponibilité et un forfait de dernière minute face au Bayern Munich (0-1, 11e journée de Bundesliga), a prouvé, pour sa première sortie de la saison, qu’il était sur le chemin de la grande forme.

Auteur d’un triplé retentissant (32e, 52e, 90e) et de deux passes décisives, l’attaquant a montré qu’il ne ressentait plus aucune douleur et qu’il avait conservé toutes ses sensations. « J’ai travaillé dur pour ce moment, et j’ai trouvé le temps très long pendant mon arrêt. Je suis heureux d’avoir pu aider l’équipe. Avoir autant de temps de jeu, c’est évidemment très bon pour moi », a confié l’international allemand (29 sélections, 9 buts) au micro de Sky Germany en zone mixte, le sourire aux lèvres évidemment.

Reus de retour au top, Dembélé rebondit

Autre bonne nouvelle pour les Marsupiaux, le rebond d’Ousmane Dembélé (19 ans). Un peu moins tranchant ces derniers temps, l’ailier formé au Stade Rennais a rendu une belle copie sur la pelouse de la Signal-Iduna Park, inscrivant un but - son premier en LdC après un joli dribble (29e) - et délivrant pas moins de trois passes décisives. Il compte désormais cinq offrandes depuis le début de la campagne en C1. De quoi retrouver le sourire pour l’international tricolore (4 capes), chahuté ces derniers jours en raison de prestations moins abouties.

Avec les Bleus notamment, contre la Côte d’Ivoire (0-0, amical), il avait reconnu être passé à côté de son match. « J’étais content d’être titulaire mais je ne me suis pas lâché sur le terrain. Je n’ai pas montré ce que je sais faire. C’est comme ça… J’espère qu’il va y avoir d’autres occasions. Ce sont mes premières minutes. Je ne suis pas déçu. Mais j’aurais aimé montrer ce que je sais faire », avait-il reconnu. Il a su rebondir, preuve de sa force de caractère. Avec Ousmane Dembélé et Marco Reus en forme, Thomas Tuchel peut rêver à des lendemains qui chantent pour son Borussia Dortmund.