Après avoir éliminé le Real Madrid, tenant du titre, en huitième de finale en l’emportant au Santiago Bernabeu au retour (1-4), l’Ajax Amsterdam a encore frappé ce mardi soir en sortant la Juventus Turin, grâce à un succès sur la pelouse du Juventus Stadium (1-2). Déjouant tous les pronostics, les Néerlandais retrouvent donc les demi-finales vingt-deux ans après. Une émotion très forte pour Erik ten Hag. « Une soirée incroyable pour l’Ajax, mais aussi pour tout le football néerlandais. On a encore éliminé un favori de la Ligue des champions, on avait la confiance et on a eu la patience. Je l’ai dit hier (lundi), nous n’étions pas les favoris. Mais avec notre philosophie, on peut dépasser nos limites », a lâché le technicien en conférence de presse d’après-match.

Edwin van der Sar, ancienne légende du club, aujourd’hui dirigeant, avait lui aussi le sourire en zone mixte, au micro de Viasport. « Notre style, notre personnalité, c’est la chose la plus importante, ce que nous avons montré, notre niveau, la qualité et le talent des joueurs... Tout ça, c’est encore plus important que le résultat, c’est ça l’Ajax, nous sommes fiers. C’est une philosophie qu’on enseigne depuis l’Académie, on leur apprend, on leur explique comment jouer, c’est notre travail. Tout le monde sait de quoi l’Ajax est capable et nous l’avons encore prouvé, nous en sommes fiers », a salué l’ex-gardien de but, fier de ses héros. Ses héros, justement, avaient eux aussi les yeux pleins d’étoiles, à l’image du capitaine Matthijs de Ligt (19 ans), buteur décisif, impressionnant de maturité.

« Nous allons voir où se situe notre limite »

« C’est bizarre, pas normal. Je n’ai pas de mots pour décrire ça », a-t-il confié à propos de son but avant de poursuivre. « C’est incroyable, nous sommes si heureux, je suis si fier de l’équipe ce soir (mardi). Nous savons que nous avons beaucoup de qualités techniques, nous n’avons pas à avoir peur des adversaires. (...) C’est une soirée incroyable, nous devons en profiter. Je suis si fier. Je savais que nous pouvions le faire, nous avons réussi, c’est incroyable », a-t-il expliqué, euphorique, au micro de Viasport, sans s’enflammer. « Je ne pense pas à la finale, on ne pense qu’au match d’aujourd’hui, on veut savourer ».

Dusan Tadic, interrogé par Voetbal International en zone mixte, est dans le même ton, mais affiche les ambitions de son équipe. Sans se cacher. « Nous pouvons faire mal à n’importe quelle équipe. Cette équipe a toujours faim », a lâché le Serbe avant d’insister. « Tottenham ou Manchester City en demi-finale ? Les deux équipes sont très fortes. Ce seront des matches difficiles. Mais il est également très difficile de jouer contre nous. Nous devons jouer les uns pour les autres et ensuite nous pouvons faire mal à tout le monde. C’est une belle aventure, mais nous voulons continuer l’aventure. Nous allons voir où se situe notre limite », a-t-il conclu. Sûrs de leur force, les héros de l’Ajax n’ont peur de rien ni personne !