Road to Istanbul. Le 30 mai prochain, c’est en Turquie que se déroulera la finale de l’UEFA Champions League. Un rendez-vous auquel la Juventus espère bien participer, surtout Cristiano Ronaldo. Mais avant d’en arriver là, les Bianconeri ont encore du chemin à parcourir. Le premier obstacle à se présenter était l’OL. Mercredi soir, les Turinois ont donc affronté les hommes de Rudi Garcia au Groupama Stadium en huitième de finale aller de la C1. Favoris avant le coup d’envoi de la rencontre, les Italiens sont tombés sur une équipe rhodanienne qui avait décidé d’activer le mode Champions League. Du jeu, de l’agressivité et de l’envie : les Gones ont mis tous les ingrédients pour titiller la Juve. Et cela a payé.

Les Bianconeri ont réalisé une première période indigeste. Outre quelques opportunités signées Cristiano Ronaldo, qui n’a donc pas marqué pour la première fois de l’année 2020, la Juventus s’est faite bouger par les hommes de Rudi Garcia. Elle a manqué de vitesse, de percussion et de mouvement pour espérer mettre en danger Lyon. Dans l’entrejeu, elle a aussi eu du mal à prendre le dessus pendant que Houssem Aouar, Bruno Guimarães et Lucas Tousart étaient au four et au moulin. En deuxième période, la Juve a montré un meilleur visage en mettant plus de rythme et de largeur dans son jeu. Mais ça n’a pas été suffisant pour les Italiens, beaucoup plus prenables cette saison. En conférence de presse après la rencontre Maurizio Sarri a tenté d’expliquer la défaite.

L’attitude de la Juve au cœur des débats

« En première période, le ballon allait trop lentement, il y a avait trop peu de mouvements. Donc si vous perdez le ballon, vous souffrez comme cela nous est arrivé. Nous avons encaissé le but quand de Ligt était dehors (il se faisait soigner). La deuxième période a été meilleure, mais c’est trop peu en Ligue des Champions. Malheureusement, je n’arrive pas à faire passer le concept de déplacer le ballon rapidement. Heureusement, nous avons 90 minutes pour y remédier. Plusieurs joueurs ont fait des erreurs de positions et de mouvements que j’avais demandés. Ça vient du fait que le ballon allait trop lentement. Dire qu’hier à l’entraînement ça allait deux fois plus vite ». Des propos qui illustrent quand même certaines difficultés au sein de la formation bianconera cette saison avec Sarri.

Interrogé par Sky Italia, Leonardo Bonucci n’a pas non plus aimé le comportement de son équipe à Lyon. « Un problème d’attitude ? Oui, l’équipe est passé à côté en première mi-temps. Déjà à l’échauffement, on comprenait que quelque chose n’allait pas. Si j’ai réprimandé Blaise Matuidi ? Non, je lui ai juste dit que tout le monde devait être concentré. On doit se réveiller, tout le monde n’était pas concentré. Ça se voyait avant le match. On a donné une mi-temps à l’OL. En deuxième, on a vu la vraie Juve ». Moins rayonnante et dominatrice, la Juventus devra vite relever la tête puisqu’elle affrontera l’Inter Milan dimanche 1er mars (à suivre en live commenté) lors d’une rencontre décisive pour le titre en Serie A.