Quelle équipe va défier l’Ajax Amsterdam en demi-finales de Ligue des Champions ? Une semaine après la victoire 1-0 de Tottenham, dans son nouveau stade, contre Manchester City, les deux écuries anglaises se retrouvaient ce mercredi soir à l’Etihad Stadium pour leur quart de finale retour de C1. Un billet pour le dernier carré, et donc une double confrontation face à la formation néerlandaise, était en jeu, avec une demi-finale aller à la maison et le match retour à l’Amsterdam ArenA. Pour cela, les Citizens devaient rattraper ce petit retard et s’imposer par deux buts d’écart, tandis que les Spurs pouvaient se contenter d’un match nul. Après la défaite à l’aller, Pep Guardiola alignait un 4-3-3 avec quatre changements dans son onze de départ. Kompany, Mendy, Gundogan et Bernardo Silva étaient alignés. En face, Mauricio Pochettino sortait un 4-2-3-1 avec Wanyama et l’ancien joueur du Paris Saint-Germain Lucas Moura. Pour ce grand rendez-vous européen, il ne fallait pas être en retard à Manchester. Car sur la première occasion de la partie, les Citizens ouvraient la marque et rattrapaient déjà leur retard.

De Bruyne écartait le jeu sur Sterling côté gauche. L’ailier anglais éliminait alors facilement Trippier d’un crochet pour décocher une magnifique frappe enroulée (4e, 1-0). Mais la joie des locaux était de courte durée. Car trois minutes plus tard, Son égalisait suite à une erreur de relance de Laporte (7e, 1-1). Du coup, les hommes de Pep Guardiola n’avaient plus le choix. Il fallait attaquer pour marquer et gagner avec deux buts d’écart. Mais les visiteurs étaient en feu. Laporte sortait trop de sa défense et perdait le ballon. Les Spurs partaient donc en contre et Son était servi à l’entrée de la surface. L’attaquant sud-coréen stoppait son ballon avant d’enrouler une sublime frappe qui terminait au fond des filets (10e, 1-2). Un début de match complètement fou, mais ce n’était que le début. Pas abattus, les Citizens revenaient en effet à la charge et égalisaient directement. Décalé par Agüero, Bernardo Silva ouvrait son pied et sa frappe, déviée par Rose, prenait Lloris à contre-pied (11e, 2-2). Chaque tir se transformait donc en but. Toujours côté droit, De Bruyne levait la tête et centrait fort devant le but. Oublié par Trippier, Sterling surgissait pour donner l’avantage aux siens (21e, 3-2) !

Fernando Llorente, héros des Spurs !

Après ce début de match incroyable, les Citizens posaient alors le pied sur le ballon et s’installaient dans le camp mancunien. Buteur quelques minutes plus tôt, Bernardo Silva retentait sa chance mais n’accrochait pas le cadre cette fois-ci (32e). En face, les Spurs couraient après le ballon et attendaient les contres. Pas très en vue en ce début de match, Agüero voyait lui sa frappe être sortie par Alderweireld (37e). Et après des tentatives de Son (43e) et De Bruyne (45e), M. Çakır renvoyait tout le monde aux vestiaires. En deuxième période, les joueurs de Pep Guardiola conservaient toujours autant le ballon et tentaient de marquer ce nouveau but, synonyme de qualification pour les demi-finales. Dans un temps fort, les locaux insistaient et Lloris sauvait Tottenham à deux reprises. Servi en retrait, Sterling trouvait en effet le gardien français, bien aidé ensuite par Rose, auteur d’un tacle devant Bernardo Silva (51e). Derrière, le champion du Monde s’envolait sur sa droite pour écarter une belle frappe de De Bruyne (54e). De leur côté, les Spurs ne voyaient plus la surface mancunienne, jusqu’à la 58e minute.

Sur un centre venu de la gauche, Llorente plaçait sa tête mais Ederson restait vigilant. Et sur l’action suivante, les Citizens marquaient ce but si précieux. Auteur d’un festival dans l’entrejeu, De Bruyne servait Agüero dans la surface qui fusillait Lloris de près (59e, 4-2). Du coup, Manchester City était provisoirement qualifié pour les demi-finales, mais il fallait conserver cette avance. Les changements s’enchaînaient alors et les Citizens évoluaient toujours balle au pied. Il fallait cependant rester concentré derrière. Et alors qu’il venait de réaliser une belle sortie (72e), Ederson concédait un troisième but peu de temps après. Sur un corner tiré côté gauche, Llorente devançait Laporte et envoyait le ballon au fond des filets du coude (73e, 4-3). L’arbitre allait donc voir le ralenti pour valider ou non ce but, et ce dernier ne changeait pas sa décision, jugeant le bras de l’Espagnol collé au corps. Derrière, les locaux poussaient donc pour marquer ce but afin d’accéder aux demi-finales. Lloris réalisait un nouvel arrêt (80e) avant de voir Gündogan échouer à bout portant (86e). Finalement, dans le temps additionnel, Sterling délivrait l’Emirates Stadium mais son but était refusé logiquement pour un hors-jeu d’Agüero (90e+3). Au terme de ce match fou, Tottenham s’inclinait donc 4-3 mais se qualifiait pour le dernier carré.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.

L’homme du match : De Bruyne (8) s’il n’a pas trouvé le chemin des filets, le Belge a livré un très grand match. Passeur décisif sur l’ouverture du score de Raheem Sterling, le numéro 17 a vu double en dosant parfaitement son centre sur le troisième but mancunien. Il a parachevé sa partition en réalisant un festival avant de servir Sergio Aguero sur le quatrième but.

Manchester City

- Ederson (4,5) : s’il peut faire mieux sur le second but des Spurs, le gardien brésilien a réalisé l’arrêt qu’il fallait juste avant que Sergio Aguero ne trouve le chemin des filets. Un arrêt qui aurait pu être décisif... S’il ne s’était pas manqué sur l’action provoquant le corner ayant amené le but décisif de Fernando Llorente.

- Walker (4) : Heung-min Son lui a fait vivre un cauchemar pendant toute la première mi-temps. Dans le vent sur le second but du Sud-Coréen, le défenseur de 28 ans a beaucoup couru, sans être capable de stopper le numéro 7 des Spurs. Peu impliqué offensivement, l’Anglais a livré un match moyen, même si sa seconde période a été meilleure.

- Kompany (6,5) : aux côtés d’un Aymeric Laporte totalement à l’ouest et d’un Kyle Walker en difficulté face à Son, le capitaine des Citizens a surnagé. Présent dans l’impact physique, propre dans ses interventions, rassurant à la relance, le capitaine a tenu son rôle de leader. Malheureusement pour lui, ça n’a pas suffi.

- Laporte (2) : il a vécu un enfer en réalisant un début de match catastrophique. Impliqué sur l’égalisation des visiteurs en relançant directement dans les pieds d’Heung-min Son, le Français s’est mis la tête sous l’eau en réalisant un contrôle extra-large, rendant le ballon à Lucas qui ne s’est pas fait prier pour être à l’origine du second but des Spurs. Une prestation d’une extrême faiblesse.

- Mendy (5) : absent du groupe mancunien à l’aller, il a réalisé un début de match moyen, enchaînant les maladresses techniques. Offensivement, le champion du Monde a beaucoup tenté sans grande réussite. Un match correct, sans mention. Remplacé à la 83e par un Leroy Sané qui n’a pas eu le temps de briller.

- Gundogan (6,5) : précieux à la récupération, l’Allemand a réalisé une excellente première mi-temps en toute discrétion. Revenu du vestiaire avec les mêmes intentions, il s’est offert le luxe d’inquiéter la défense des Spurs a plusieurs reprises. Il ne convertit toutefois pas ce qui ressemblait à une balle de match en catapultant sa reprise dans les nuages de l’Etihad (86e).

- David Silva (5) : il a été étonnamment imprécis sur ses coups de pied arrêtés à l’image de son corner totalement déchiré à la 39e. Remplacé sans briller à la 63e par un Fernandinho , qui lui non plus, n’a pas marqué cette rencontre de son empreinte.

- De Bruyne (8) : voir ci-dessus

- Bernardo Silva (6,5) : relégué sur le banc lors de la première confrontation, le Portugais a prouvé à son coach qu’il avait eu tort de se passer de lui. Buteur à la 11e, il a été également impliqué sur la troisième réalisation de City. Généreux comme à son habitude, l’ancien de l’AS Monaco n’a pas été avare d’efforts.

- Sterling (7) : il a longtemps été le mauvais rêve de Kieran Trippier. Après avoir parfaitement lancé City en enroulant sa frappe dans le petit filet d’Hugo Lloris dès la 3e, l’ailier s’est offert un doublé récompensant sa générosité indéniable. Moins trouvé en seconde période, il a pensé envoyer les Skyblues vers le septième ciel avant d’être refroidi par le VAR.

- Aguero (6,5) : si ses compères de l’attaque se sont illustrés très rapidement, l’Argentin a dû attendre la fin de la première mi-temps pour déclencher sa première frappe de la soirée. Sa deuxième mi-temps a été d’un tout autre calibre en témoigne son missile téléguidé dans la cage d’Hugo Lloris à la 59e.

Tottenham

- Lloris (4,5) : trois frappes cadrées, trois buts encaissés. Le gardien français a très mal débuté sa rencontre. D’abord impuissant sur une frappe de Sterling (4e), le capitaine des Spurs a été pris à contre-pied sur une tentative déviée de Bernardo Silva (11e), avant d’encaisser un nouveau but de Sterling (21e). Après ces échecs, il a cependant capté une frappe écrasée de De Bruyne (45e). En deuxième période, il a maintenu son équipe dans le match en s’imposant face à Sterling (50e) et De Bruyne (54e), mais a finalement encaissé un autre but, cette fois-ci signé Agüero (59e). En fin de match, il a encore sauvé les siens avec un autre arrêt sur une tête d’Aguero (80e),

- Trippier (3) : le latéral droit anglais a souffert dans cette rencontre. Trop loin de Sterling sur l’ouverture du score (4e), il n’a pas su rectifier le tir par la suite. Pris dans le dos peu de temps après (14e), il a une nouvelle fois oublié Sterling sur le troisième but mancunien (21e). Derrière, il a cependant un peu relevé la tête avec un bon retour dans la surface (42e). Sa seconde période a été un peu plus calme malgré les assauts adverses mais il a toujours laissé quelques espaces.

- Alderweireld (4) : malgré les nombreux buts encaissés par Tottenham, le défenseur belge n’a pas été le plus catastrophique. S’il aurait pu mieux faire sur l’ouverture du score (4e), il a sorti un centre fuyant (14e) avant de sauver les siens en repoussant une frappe d’Agüero (37e). En deuxième période, il a tenté de s’imposer dans le jeu aérien mais a eu du mal sur les séquences offensives mancuniennes.

- Vertonghen (4) : en première période, les Citizens ont marqué trois buts mais l’international belge n’a pas pu y faire grand-chose puisque ces derniers sont passés par les couloirs. Cependant, après la pause, il a failli tuer son équipe en couvrant Agüero sur le quatrième but (59e). Il s’est néanmoins rattrapé en stopper une passe de Bernardo Silva dans la surface (62e).

- Rose (3,5) : comme son coéquipier de l’autre côté, l’international anglais a connu de nombreuses difficultés. Fautif sur le but de Bernardo Silva (11e), puisqu’il a changé la trajectoire de la frappe, le joueur de 28 ans a laissé beaucoup trop de champ libre à De Bruyne (21e) sur le troisième but. Ensuite, il a montré de meilleures choses avec par exemple un sauvetage devant Bernardo Silva (50e). Mais globalement, son match n’a pas été très bon. En fin de match, Sanchez a pris sa place (90e).

- Sissoko (non noté) : auteur d’un match stratosphérique la semaine dernière, le milieu français a semblé en manque de repères ce soir sur la pelouse de l’Etihad Stadium. Aux côtés de Wanyama dans l’entrejeu, le joueur de 29 ans ne s’est pas beaucoup montré. Blessé ensuite aux adducteurs, il a dû laisser sa place à Llorente (41e - note : 6). Transparent après son entrée en jeu, l’Espagnol a attendu la deuxième période pour s’illustrer avec un coup de tête sorti par Ederson (58e). Mais la deuxième tentative a terminé au fond des filets, sur un corner (73e). Un but très important puisqu’il envoie Tottenham en demi-finales !

- Wanyama (4,5) : placé devant sa défense, le Nigérian a eu du mal à intercepter les transmissions adverses mais a tout de même rendu une bonne copie. Après avoir coupé une contre-attaque (3e), il est resté concentré face aux milieux mancuniens, comme sur un superbe tacle (26e) en bonne position. Globalement, il a donc tenté de s’interposer mais les Citizens ont souvent fait la différence au milieu.

- Alli (4) : l’international anglais, placé dans un premier temps dans le couloir droit, a d’abord été impliqué sur le premier but de son équipe, lui qui a cherché Eriksen (7e). Mais ensuite, il a disparu au fur et à mesure des radars. Il a notamment perdu quelques ballons dangereux dans l’entrejeu.

- Eriksen (4,5) : un peu moins en vue que les autres éléments offensifs des Spurs, l’international danois n’a pas eu énormément le ballon. Cependant, il s’est montré lorsqu’il avait le cuir dans les pieds puisqu’il a souvent tenté sa chance (20e, 59e, 77e). Le joueur de 27 ans a donc tenté des choses offensivement.

- Lucas (5) : titulaire pour cette rencontre, l’ancien joueur du Paris Saint-Germain a été décisif sur les deux buts des siens. Sur l’égalisation, c’est lui qui a pris le ballon pour accélérer le jeu (7e). Et sur le deuxième but de Son, il a récupéré le ballon dans les pieds de Laporte pour organiser le contre (9e). Mais derrière, comme ses coéquipiers en attaque, on l’a un peu moins vu, la faute aux Citizens qui ont confisqué petit à petit le ballon. Remplacé par Davies (81e).

- Son (7) : déjà décisif la semaine dernière en offrant la victoire à Tottenham, le Sud-coréen a encore été important ce soir. Présent à l’entrée de la surface pour égaliser suite au mauvais dégagement de Laporte (7e), il a inscrit un doublé d’une sublime frappe enroulée (9e). Toujours dangereux dans le camp adverse, il a même frôlé le triplé sur une frappe un peu trop croisée (43e). Mais après la pause, le buteur des Spurs n’a pas eu grand-chose à faire.