Ce mercredi soir, au Parc des Princes, le Paris Saint-Germain recevait la formation turque de Galatasaray dans le cadre de la sixième et dernière journée de la Ligue des Champions. Avec une équipe un peu remaniée et complètement qualifiée pour les huitièmes de finales de la Ligue des Champions, les Parisiens se sont imposés sur un score net et sans bavure de cinq buts à zéro. Mais le plus important, au-delà du spectacle, c’est qu’on a retrouvé un grand Neymar.

Incisif dans ses prises de balles, tranchant dans ses dribbles, le Brésilien a envoyé sur orbite Mbappé qui n’avait plus qu’à donner le cuir à Icardi pour l’ouverture du score. Mais ce n’est pas tout. L’homme du match a aussi délivré deux passes décisives (une à Kylian Mbappé, l’autre à Pablo Sarabia). Il s’est aussi offert une belle réalisation d’une frappe croisée et, en toute fin de match, il a donné un penalty à Edinson Cavani, qui en avait vraiment besoin.

« Moi, ce qui me rend heureux, c’est de jouer au foot »

« Oui, je suis très heureux avec ce match. Je suis très heureux de la manière dont nous avons joué. Désormais, il faut se reposer, il faut se remettre déjà en état de marche pour la Ligue 1, mais on peut aussi penser à la Ligue des Champions qui est notre objectif ultime. Aujourd’hui, ç’a été un match réussi par tous, on est très satisfaits de la manière dont on a joué. Bien sûr, et c’est très important pour moi aussi (d’être prêt en février, ndlr). Je sais que je n’étais pas là avec mon équipe l’année passée et maintenant, il va falloir penser aux supporters, à tout, et être au mieux », a déclaré le principal intéressé au micro du diffuseur RMC Sport.

Son entraîneur, Thomas Tuchel, semble aussi ravi de le récupérer maintenant : « c’est un bon match de tout le monde. Mais "Ney" s’améliore physiquement. À Montpellier, il avait déjà été à son avantage. Il a été présent offensivement et entreprenant. Il a plus de capacité d’accélérer. Il gagne des capacités dans le jeu, physiquement aussi. Il a récupéré beaucoup de ballons aussi. Offensivement il est toujours bien, il trouve sa forme, c’est plus facile pour lui maintenant d’accélérer et c’était très très bien ».

Mais tout le monde se pose aussi des questions par rapport à son avenir, que l’on dit du côté du Real Madrid, et surtout de sa relation avec les supporters parisiens, qui le sifflent à peu près tout le temps même si cela s’était un peu calmé ce mercredi soir. Lui, est heureux : « moi, ce qui me rend heureux, c’est de jouer au foot. Et jouer sur un terrain comme ça, c’est la chose que je préfère, peu importe où je suis. Quand il y a un ballon, deux poteaux et des coéquipiers, j’ai tout ce qu’il faut pour (être heureux, ndlr) ». C’est dit.