> > Vente de l’OM : un dossier digne d’une mission impossible ?

Vente de l’OM : un dossier digne d’une mission impossible ?

Publié le : - Dernière modification :

Par :

Si le Paris Saint-Germain a su trouver un richissime investisseur, l'Olympique de Marseille est-il condamné à patienter durant plusieurs années avant de connaître pareil sort ?

  • A+
  • A-
Vendeurs ou pas vendeurs ?
Vendeurs ou pas vendeurs ?
©Maxppp

Club le plus populaire et le plus titré (championnat-coupes) de France, l’Olympique de Marseille est loin d’être le plus riche de l’Hexagone. À l’heure où le rival parisien a vu le Qatar déverser ses millions du côté de la porte d’Auteuil, les rumeurs de vente du club phocéen ont toujours circulé sur la Canebière. Entre l’épisode Jack Kachkar, l’annonce de l’arrivée d’investisseurs du Moyen-Orient ou le retour de Bernard Tapie, nombreux sont ceux à espérer. Mais qu’en est-il vraiment ?

Dans son édition du jour, L’Équipe Mag pose la question : l’OM est-il un club vendable ? « Aujourd’hui, le club n’est pas sur le marché. Le football traverse une crise majeure. Une bulle spéculative est en train d’exploser. Quasiment tous les clubs sont à vendre en Europe, mais des mecs qui ont envie d’en acheter, il n’y en a plus depuis trois ans. » Signée du président de l’OM Vincent Labrune, cette déclaration a le mérite d’être claire.

Pour expliquer la réponse négative du dirigeant olympien, le magazine tente de donner des pistes qui font qu’aujourd’hui, l’OM n’est pas près de changer de main. Premier facteur : le chantier du stade Vélodrome. Actuellement en travaux, l’enceinte phocéenne ne sera livrée qu’en 2014. Un temps d’attente préjudiciable pour les revenus liés à la billetterie. « Nous étions à 25 millions d’euros par saison en revenus de billetterie avant le démarrage des travaux du stade Vélodrome. Cette saison, nous ne serons qu’à 11 millions d’euros », explique Corinne Gensollen, directrice des opérations marketing et commerciales. À l’heure actuelle, il est donc facile de comprendre qu’aucun investisseur ne voudra racheter le club avant la fin des travaux. D’ailleurs, L’Équipe Mag précise que l’actionnaire majoritaire, Margarita Louis-Dreyfus n’envisagerait une vente qu’à ce moment-là.

Outre les travaux qui empêchent le stade d’être rempli, le système de billetterie pose également problème. Fait unique en France, ce sont les supporters qui gèrent la vente des 26 000 places du Vélodrome. Résultat : l’OM ne peut appliquer le tarif de son choix. Et ça se ressent puisque c’est un manque à gagner de plus de 3 M€ par saison qui a été constaté, si l’on compare avec les tarifs pratiqués par le PSG. Autre facteur non négligeable : l’environnement marseillais.

Entre les théories sur les relations supposées de certains dirigeants du club avec quelques figures jugées peu fréquentables, la série d’agression envers les joueurs (Niang, Lucho, Hilton, Gignac, les frères Ayew) et le climat d’insécurité actuel de la ville, le tableau marseillais n’est pas vraiment très vendeur. De plus, le contexte économique n’est là aussi pas favorable, à savoir le fort taux de chômage de la ville (+ de 13% contre – de 10% en France). Bref, une accumulation de contraintes qui font qu’aujourd’hui, l’OM risque d’attendre encore un bon bout de temps.

Fiches clubs
Olympique MarseilleOlympique MarseilleFRA
© Foot Mercato 2004-2014 - Nous sommes le 23/08/2014, il est 21H17 et vous consultez la page : Vente de l’OM : un dossier digne d’une mission impossible ?