Ce vendredi soir se déroulait au stade de l’Aube le deuxième barrage entre pensionnaires de Ligue 2. Après son succès aux tirs au but face au Paris FC (5 tab à 4), le RC Lens se déplaçait une nouvelle fois pour y affronter l’ESTAC troisième du dernier championnat. A cette occasion, Philippe Montanier laissait finalement son capitaine Walid Mesloub sur le banc et optait pour une défense à cinq. Côté troyen, Rui Almeida alignait un 5-3-2 avec le duo Mbeumo, Fortuné en attaque. Le Racing réalisait une entame parfaite. Sur un coup-franc frappé par Bellegarde, Gomis s’élevait plus haut que tout le monde et trompait de la tête Samassa (0-1, 4e). Les 3 200 supporters lensois pouvaient exulter. L’attaquant lensois inscrivait son dix-septième but de la saison.

Sonnés par ce but précoce, les joueurs troyens ne parvenaient pas à s’approcher des buts gardés par Leca. Sur un contre rapide, Mendy sur la gauche distillait un très bon centre pour Gomis qui manquait sa reprise (14e). Solide défensivement, le Racing donnait du fil à retordre aux hommes de Rui Almeida qui se cassaient les dents sur l’arrière-garde nordiste. Alors que Lens gérait les événements, ces derniers commettaient l’irréparable. Bien lancé dans la profondeur, Mbeumo semait la zizanie et se faisait déstabiliser dans la surface par Mendy. L’arbitre indiquait le point de penalty et excluait Jean-Louis Leca coupable d’avoir perdu ses nerfs sur ce coup (41e). Pelé prenait à contre-pied Vachoux et permettait à l’ESTAC d’égaliser juste avant la pause (1-1, 44e).

Banza délivre le RC Lens dans les prolongations

Au retour des vestiaires, l’ESTAC montrait un autre visage. Sur un coup-franc tiré par Mbeumo, Martins Pereira voyait sa tête bien captée par Vachoux (51e). La rencontre s’emballait et Lens manquait de reprendre l’avantage. Bien lancé sur le flanc droit, Centonze distillait un long centre qui revenait dans les pieds de Mendy qui alertait Ambrose dont la reprise acrobatique était détournée en corner par Samassa (55e). L’ESTAC poussait dans le second acte pour inscrire un deuxième but libérateur. Sur la droite, Gonçalves centrait pour Mbeumo qui ratait son retourné (62e). La rencontre basculait une nouvelle fois avec l’expulsion de Martins Pereira suite à un deuxième jaune (67e). Les deux équipes se rendaient coup sur coup et Duverne sur un centre de Centonze voyait sa tête bien captée par Samassa (70e).

La fin de match ne délivrait pas son verdict, et les vingt-deux acteurs devaient passer par les prolongations. L’ESTAC ratait le coche suite à une superbe ouverture de Giraudon pour Fortuné qui perdait son duel face à Vachoux (96e). Quelques minutes plus tard, l’attaquant troyen profitait d’une mésentente des défenseurs lensois pour lober Vachoux mais sa tentative filait juste à côté (101e). Au bout de ses forces, le Racing reprenait l’avantage. Sur la gauche, Mendy débordait et centrait pour Banza dont la tête croisée ajustait Samassa (1-2, 109e). L’attaquant âgé de 22 ans inscrivait son deuxième but de la saison. Héroïque, le Racing Club de Lens s’octroyait le droit de rêver face au dix-huitième de Ligue 1.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10