Comme chaque dimanche, Foot Mercato vous offre l’opportunité de rencontrer un espoir rêvant à terme de briller dans l’Hexagone. Pour cette édition, c’est dans le nord de la France que nous posons nos valises, à Valenciennes plus précisément, le temps d’une entrevue avec Gessym Monnier : « J’ai commencé le foot à 6 ans à l’ES Trinité, un club de quartier à Lyon. Après, en U13, je suis parti à l’US Vénissieux avant de faire deux ans à l’AS Saint-Priest. Ensuite, je suis allé à Evian et alors que j’entamais ma troisième année, avec les pros, il y a eu le dépôt de bilan. Alors, je suis parti à La Duchère mais, au bout d’un mois, le club de Valenciennes est venu et j’y suis parti », indique le joueur avant de poursuivre.

« Ma principale qualité, c’est la hargne, je ne lâche pas », assure celui qui a pour modèle « Marcelo, Thiago Motta, Marco Verratti » en raison de sa polyvalence puisqu’il peut évoluer en qualité de latéral gauche ou de milieu défensif : « Là, ces derniers temps, je joue plus 6 et je me sens à l’aise. Pour l’instant, c’est un poste où je me sens bien », concède néanmoins l’intéressé, avant de revenir sur son arrivée express dans le Hainaut : « J’ai fait mon premier match avec La Duchère, et au bout d’un match le club de Valenciennes est venu, je me suis dit que je ne travaillais pas pour rien », savoure l’élément âgé de 18 ans, à l’aise sous ses nouvelles couleurs.

« Franchement, je me sens super bien. Dès mon arrivée, j’ai été bien accueilli. Pour la suite de la saison, le but va être de gravir les échelons le plus rapidement possible, sans griller les étapes pour autant », préfère lancer le joueur évoluant avec les U19 Nationaux, qui a tout de même une idée derrière la tête : « J’ai signé une convention avec Valenciennes. Donc voilà, mon but est de chercher autre chose. Le contrat professionnel est dans un coin de ma tête, toujours. C’est un objectif », conclut Gessym Monnier. À lui de tout mettre en œuvre pour réaliser son rêve.