Régulièrement, Foot Mercato vous propose de découvrir ces jeunes talents qui poussent dans l’Hexagone. Prenons ce coup-ci la direction d’Auxerre, pour rencontrer Samed Kilic (18 ans). Contacté par nos soins, le joueur vous raconte son parcours : « J’ai commencé le foot au Noisy-le-Grand FC. Ensuite, je suis parti au FC Bussy-Saint-Georges, avant d’intégrer le centre de l’INF Clairefontaine. J’ai fait deux saisons là-bas, et ensuite je suis arrivé à l’AJA. Et là, c’est ma troisième saison ici. Je suis un joueur qui court beaucoup sur le terrain, et qui récupère beaucoup de ballons pour vite me projeter vers l’avant. J’ai une bonne technique, bonne vision du jeu, bonne qualité de passe et de frappe. İlkay Gündoğan, Mesut Özil et Andres Iniesta sont des joueurs qui m’inspirent beaucoup, car leur jeu ressemble beaucoup au mien ».

Et s’il est encore loin de ses modèles, celui qui évoluait avant tout comme meneur de jeu et qui joue désormais comme numéro 8 savoure son parcours au sein de l’équipe bourguignonne, lui qui alterne entre les U19 et la CFA 2 : « C’est plutôt un bilan positif, car j’ai tout le temps été surclassé dans les catégories supérieures. L’AJA est un des meilleurs centres de formation de France, surtout avec les nouvelles installations. Il y a une bonne ambiance, je suis bien ici, je me sens bien. En plus de ça, on a de bonnes équipes de jeunes, qui sont constituées de joueurs de qualité. Pour cette saison, collectivement, le but est d’aller le plus loin possible en Gambardella avec les 19 ans (Auxerre se rendra à Évian pour les huitièmes de finale) et, individuellement, d’intégrer le groupe pro et pourquoi pas faire quelques apparitions d’ici la fin de saison ».

Il faut dire que, ayant signé un contrat pro au mois de janvier, le prodige qui évolue en équipe de France U18 (4 capes) a de quoi nourrir de grandes ambitions : « J’arrivais en fin de contrat. Plusieurs clubs étaient intéressés par mon profil, mais mon objectif était de rester dans mon club formateur, faire mes premiers pas dans le monde pro ici. Et comme ils m’ont proposé ce contrat pro en disant qu’ils me faisaient confiance, j’ai signé. Mon objectif est la Ligue 2. Je vais tout faire pour essayer de monter dans le groupe pro, c’est-à-dire faire des entraînements, des bancs, voire même des apparitions. Je pense que c’est possible ». Qu’on se le dise, celui qui rêve du « Bayern Munich et du FC Barcelone » semble déjà disposer d’un avenir tout tracé à l’AJA.