Depuis des années maintenant, Javier Tebas, le président de la Ligue espagnole de football (LFP) se bat corps et âme contre Manchester City et le Paris Saint-Germain ou plus précisément contre le Qatar et Abu Dhabi, propriétaires des deux clubs susmentionnés. Mais, sur son chemin semblent se trouver de coriaces adversaires. Et ces derniers ne se privent plus de répondre à l’omnipotent président du football espagnol et de la Liga.

« Ce n’est plus du sport, ni une industrie, mais un jouet. Le jouet d’un État. À force de jouer avec ces jouets, c’est tout le système actuel du football européen qui pourrait être détruit. Ils sont à l’origine de tout ce problème. À cause de l’inflation qu’ils ont créée dans l’ensemble de l’Europe. Parce que le reste des clubs européens veulent de l’argent pour rivaliser avec eux », avait ainsi lâché Javier Tebas, visant de facto, Manchester City et le Paris Saint-Germain. Une phrase qui est loin d’avoir plu au Moyen-Orient et qui a provoqué l’ire du boss des Citizens.

Khaldoon Al Moubarak se paye Javier Tebas

« Je pense qu’il y a quelque chose qui ne va pas du tout dans le fait de faire entrer l’ethnie dans la conversation. C’est juste moche. Je pense à la façon dont il apprécie les équipes en raison de son appartenance ethnique. Je trouve cela très dérangeant, si je puis être honnête », a commencé par expliquer Khaldoon Al Moubarak, patron des Skyblues, dans des propos rapportés par le Daily Mail. Mais il ne s’est pas arrêté en si bon chemin et a rappelé que les formations de Liga avaient dépensé beaucoup d’argent il n’y a pas si longtemps.

« Il raconte comment nous avons faussé le marché ? Il y a une hypocrisie dans cette déclaration qui est ironique. Regardons la ligue espagnole, le temps de battre des records sur les acquisitions de joueurs, je veux dire, qui a commencé ça ? Revenons aux records du monde, Figo, Zidane. Ces énormes transferts, où sont-ils arrivés ? Dans les dix meilleurs transferts de tous les temps, Manchester City n’a pas un seul joueur dans cela, pas un seul… Je pense que les gens avec des maisons en verre ne devraient pas lancer de pierres », a-t-il conclu sur le sujet. La guerre en Javier Tebas, Manchester City et le Paris, bien que laissé de côté cette fois, ne semble pas prête de se terminer...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10