« Je voulais aller dans un club qui me voulait vraiment, qui démontrait un grand intérêt. Avec tout ça, c’était facile de dire oui ». Juste après l’annonce de son transfert surprise à Liverpool pour 50 M€, Fabinho (24 ans) avait expliqué pourquoi il avait choisi les Reds plutôt que le Paris Saint-Germain ou l’Atlético de Madrid, deux clubs qui semblaient être les grands favoris dans ce dossier. Depuis, au vu du temps de jeu du Brésilien, difficile de croire au premier coup d’oeil que Liverpool était le courtisan le plus enflammé du joueur.

Sous le maillot des Reds, Fabinho n’a en effet disputé que trois rencontres cette saison, toutes compétitions confondues (2 en Ligue des Champions, 1 en FA Cup). Une situation difficile à comprendre pour une recrue à 50 M€. Le mois dernier, Jürgen Klopp était sorti du silence pour évoquer la situation de l’ancien Monégasque. « Je n’aime pas cette situation croyez-moi. Ne pensez pas que j’aime dire à Fabinho, qui est plein d’énergie et qui souhaite être impliqué, « tu ne joueras pas ce week-end ». Ce n’est pas évident, mais parfois c’est votre job de faire ça », déclarait l’Allemand, prônant la patience pour le natif de Campinas.

Fabinho ne s’inquiète pas

« Mon processus d’adaptation au football anglais a été très bon. Depuis la présaison, je pense avoir compris la façon de jouer de Jürgen Klopp et de l’équipe. Ma relation avec mes coéquipiers est aussi très bonne, surtout avec les Brésiliens. Roberto Firmino m’a aidé, tout comme Alisson. J’ai joué un peu plus et c’est important, parce que c’est vital de jouer des matches pour s’adapter. C’est une nouvelle expérience pour moi, Klopp a une façon de travailler différente de celle à laquelle j’étais habitué. Mais c’est quelque chose que je vais apprendre. J’ai déjà appris plusieurs choses de lui, et ce n’est que le début. C’est un entraîneur qui demande beaucoup à ses joueurs, pas seulement lors des matches, mais aussi de manière quotidienne à l’entraînement »,a-t-il déclaré dans des propos relayés par Globoesporte.

Pas rancunier vis-à-vis de son coach, Fabinho, qui a tout de même été appelé en sélection brésilienne, attend patiemment son heure, conscient que la saison est encore longue et que le calendrier chargé des Reds finira par jouer en sa faveur. « J’ai été content d’avoir été convoqué pour la deuxième fois consécutive, je veux toujours être dans le groupe. Pour qu’un joueur ait de la continuité en sélection, c’est important qu’il joue avec son club. Ce n’est pas le cas à Liverpool, mais il y a beaucoup de matches en Angleterre et j’espère avoir plus de temps de jeu. C’est ce que tout joueur désire. Je savais que ce genre de situation pouvait arriver à Liverpool. Je suis à disposition du coach. Ce n’est que le début de la saison et je sais que j’aurai d’autres opportunités ».