On imagine bien que lors de la rencontre entre Manchester City et Monaco au Stade Louis II mercredi dernier (3-1), beaucoup de personnalités étaient présentes au stade. De Mario Balotelli, à certains recruteurs, en passant par Jean-Pierre Rivère, le président de Nice, de nombreuse personnes importantes du football français et européen se sont déplacées pour observer cette rencontre qui a tenu toutes ses promesses et qui s’est conclue la qualification de l’ASM pour les quarts de finale de la C1.

Mais ce n’était pas tout et ce genre de match européen est souvent l’occasion de faire des affaires. En effet, nul ne doute que les Asémistes et les Citizens préparent d’ores et déjà le prochain mercato estival. Pour ce qui est des Skyblues, on sait que Pep Guardiola compte bien dépenser la somme qui lui sera allouée par ses dirigeants pour jouer le titre la saison prochaine, mais pour cela il lui faudra des joueurs et le Catalan a déjà ciblé sa priorité

Le président de Benfica était là

Ceci explique très certainement la présence dans les travées de Louis II de Luís Filipe Vieira, le président de Benfica, selon Record. En effet, d’après le média portugais, le dirigeant des Águias était bien sur le Rocher pour discuter avec le club anglais au sujet de l’un de ses joueurs. Il s’agirait du portier qui a impressionné l’Europe sur cette Ligue des Champions, Ederson. Les Citizens auraient même déjà obtenu, via un gentleman agreement, la promesse du gardien de 23 ans de les rejoindre.

« Personne ne peut faire de promesses. Je veux écrire mon histoire ici, avec Benfica, avec Luisão. Aujourd’hui, c’est plus difficile, parce qu’il y a de grands clubs intéressés, mais je suis pleinement concentré sur Benfica. Je travaille dur au quotidien, mon esprit est tranquille », déclarait-il voici peu. Seul problème ? Le portier brésilien est sous contrat jusqu’en juin 2023, avec une clause libératoire fixée à 60 M€. Il faudra être très convaincant avec Benfica pour réussir à l’arracher.