16 ans et déjà une valeur de 10 M€. C’est en tout cas ce qu’a déboursé Manchester United pour recruter Hannibal Mejbri à l’AS Monaco, alors que la situation s’était considérablement tendue entre le clan du joueur et le club de la Principauté. Un départ était devenu inéluctable et ce sont les Red Devils qui avaient gagné la bataille, face à d’autres cadors du continent. Car Mejbri est considéré comme un élément très prometteur depuis plusieurs années maintenant. Reconnaissable à sa coupe de cheveux digne de celle du Colombien Carlos Valderrama, Mejbri a donc quitté la France cet été pour exporter son talent outre-Manche.

Et il commence déjà à faire parler de lui. Surclassé, il évolue principalement avec l’équipe jeune de Manchester United, les U23. Dès le mois d’octobre, le sérieux quotidien The Times relayait une source interne au club qui témoignait de « l’excitation qui règne au sujet d’Hannibal Mejbri ». Harry Robinson, journaliste pour le site United in Focus et spécialise de l’académie de MU, nous en dit un peu plus sur les premiers pas du joueur passé par le Paris FC et l’ACBB à Manchester United. « Mejbri a eu un impact immédiat sur l’équipe U23 de Manchester United malgré ses seulement 16 ans. Pour ses débuts, lors d’une défaite 4-1 contre Aston Villa, il est sorti du banc et il a changé le tempo de la rencontre. Il a fait la même chose à deux autres occasions et a créé des occasions de manière régulière. De faire ça au niveau U23 à son âge est déjà très impressionnant. »

Encore un peu vert pour l’équipe première

Quelques fans et journalistes suiveurs du club mancuniens déposent régulièrement sur les réseaux sociaux des vidéos du jeune Français, pour faire admirer plus particulièrement sa technique de passe. « C’est un milieu de terrain qui aime se projeter, qui va toujours de l’avant. Il a une vision fantastique et le talent pour réussir les passes que seul lui voit », confirme Harry Robinson, qui détaille l’intégration de Mejbri. « Il s’est bien intégré à Manchester United jusqu’à présent. Il est soutenu par Noam Emeran (qui a signé également à 16 ans pour MU en février dernier, ndlr), Aliou Traoré (autre Français, qui s’est lui engagé en 2018 à l’âge de 17 avec MU, ndlr), Paul Pogba et Anthony Martial. Ce n’est pas le plus costaud mais il compense avec sa qualité technique. Une saison ou deux avec l’équipe U23 lui permettront de s’adapter correctement. »

Buteur pour la première fois avec l’équipe U18 lors du derby face à Manchester City le 9 novembre, le jeune Français d’origine tunisienne suscite beaucoup d’espoirs chez les supporters, qui l’imaginent déjà faire son trou au sein de l’équipe première d’ici la fin de la saison. Cela semble toutefois un peu prématuré. « C’est très improbable de le voir en équipe première cette saison. Mais avec le bon manager, il est possible que cela arrive durant la campagne 2020-2021. Il a besoin d’une bonne première saison chez les jeunes. Pour l’instant, il est excellent », assure Harry Robinson. Son éclosion, aussi bien en U18 qu’en U23, pourrait surtout pousser la génération précédente vers l’équipe première, à l’image du prometteur James Garner, milieu de terrain. D’autant que c’est l’un des secteurs du jeu mancunien, avec la défense, qui nécessite le plus de retouches actuellement. Mejbri devra a priori patienter encore un peu, mais il est sur de bons rails.