Le podium dans le viseur, mais également la première place. Trois jours après sa victoire en huitièmes de finale de Carabao Cup face à Blackburn (2-1), Arsenal accueillait ce samedi Liverpool dans le cadre de la 11e journée de Premier League. Un véritable choc entre des Gunners quatrièmes mais qui pouvaient prendre la troisième place en cas de victoire, et des Reds deuxièmes et qui avaient l’occasion de prendre seuls la tête devant Manchester City. Pour tenter d’atteindre cet objectif, Unai Emery alignait une nouvelle fois un 4-2-3-1 avec notamment le duo de feu Lacazette-Aubameyang. De l’autre côté, Jürgen Klopp optait pour son traditionnel 4-3-3 avec son trio Salah-Firmino-Mané en attaque. L’ancien milieu de l’AS Monaco Fabinho était également titulaire.

Après une minute de silence en hommage aux victimes de la tragédie survenue le week-end dernier à Leicester, la rencontre démarrait sur un rythme assez soutenu. Après seulement quatre minutes de jeu, Alisson devait déjà sauver les siens sur un centre intéressant d’Özil vers Lacazette. Le ballon passait déjà d’un camp à l’autre et Wijnaldum manquait sa tentative sur un service de Salah (9e). Dans une rencontre déjà très plaisante, les Gunners prenaient petit à petit le dessus, avec une nouvelle opportunité cette fois-ci pour Aubameyang (14e), avant que Mkhitaryan ne ne trouve pas le cadre sur un coup de tête (16e). Après ce temps-fort londonien, les Reds revenaient finalement à la charge et trouvaient la faille. Lancé dans la profondeur par Salah, Firmino frappait mais trouvait la barre transversale. Le ballon revenait sur Mané qui poussait le cuir au fond des filets mais le but était refusé pour un hors-jeu inexistant (18e). Juste derrière, van Dijk devançait Leno, sorti à l’abordage, mais celui-ci ne marquait pas puisque Mustafi sauvait ensuite sur sa ligne (23e).

Dans cette première période remplie d’occasions, les joueurs d’Unai Emery restaient eux aussi dangereux. Sur un centre d’Özil, Alisson sortait les deux poings en avant pour écarter le danger alors que Lacazette rôdait notamment (28e). Les Gunners continuaient leur travail et Özil lançait Mkhitaryan dans le dos de la défense qui talonnait pour Aubameyang. L’international gabonais était finalement contré au dernier moment (32e). Mais ça n’était pas fini dans ce premier acte. Après une frappe un peu trop croisée de Lacazette qui frôlait le montant d’Alisson (39e), Liverpool trouvait même le poteau. Leno manquait effectivement sa sortie dans les airs et van Dijk en profitait pour placer sa tête qui terminait sur le poteau (45e). Après une première période riche en occasions, les deux formations rentraient donc aux vestiaires dos à dos (0-0).

Lacazette frappe encore !

Après la pause, les deux équipes revenaient avec la même envie mais les opportunités étaient beaucoup moins nombreuses. La situation se débloquait cependant après l’heure de jeu. Un peu hésitant depuis le coup d’envoi, Leno plongeait pour repousser un centre tendu de Mané mais le portier allemand renvoyait le cuir sur Milner qui ne laissait aucune chance aux Gunners d’une frappe puissante (61e, 0-1). La réaction londonienne intervenait trois minutes plus tard mais Alisson, auteur d’une belle rencontre, sortait une magnifique parade sur une tentative de Torreira (64e). Unai Emery apportait alors du sang neuf en lançant Iwobi (68e) et Ramsey (73e), alors que Mané venait de rater le break (69e). Les Gunners retrouvaient donc un peu de couleurs malgré un arrêt important de Leno sur un coup de tête de van Dijk (74e). Car derrière, Iwobi déposait Alexander-Arnold pour centrer fort devant le but mais Özil était un peu court pour couper la trajectoire (77e). Et Arsenal arrivait finalement à égaliser !

Après un bon travail dans l’entrejeu, Iwobi transmettait le ballon à Lacazette. L’attaquant français évitait la sortie d’Alisson et terminait ensuite le travail d’une frappe enroulée imparable (82e, 1-1). Une égalisation au meilleur moment, suffisant pour offrir une fin de match de folie ? Quelques secondes plus tard, les Reds étaient en tout cas proches du deuxième but. Entré en jeu à la place de Firmino (80e), Shaqiri débordait côté droit avant de servir Mané en retrait. La frappe enchaînée du Sénégalais passait au-dessus (83e). Boostés par leur égalisation, les Gunners pensaient eux aussi prendre l’avantage. Özil remettait en retrait sur Bellerin mais la frappe enroulée du gauche de l’Espagnol passait juste à côté (88e). Le quatrième arbitre annonçait alors cinq minutes de temps additionnel. Chaque formation tentait alors d’approcher le but adverse, en vain. Au terme d’un match fou, Arsenal et Liverpool se quittaient donc à dos à dos (1-1). Les Gunners restent donc quatrièmes, les Reds prennent provisoirement la première place en attendant notamment le match de Manchester City face à Southampton (16h).

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.