Arsenal a enfin gagné un match hier (3-1 face à West Ham). C’est la première fois depuis neuf rencontres toutes compétitions. Voilà qui va faire du bien à Fredrik Ljungberg, arrivé il y a bientôt deux semaines sur le banc des Gunners. Cependant, pas sûr que cela change l’opinion des dirigeants au sujet du Suédois. Ces derniers veulent un nouveau coach avec de l’expérience et vite car la situation sportive est inquiétante (9e avec 22 points après 16 journées de Premier League).

Sauf que les candidats n’ont pas l’air très pressés de se présenter. Pour chaque nouveau nom, il y a toujours un petit souci entre Brendan Rodgers qui prolonge, Guardiola qui ne veut pas voir Arteta partir, Max Allegri en année sabbatique ou encore Patrick Vieira qui ne semble pas complètement décidé. Face à tous ces obstacles, les dirigeants anglais sont en train de se porter sur un nouveau choix. Il s’agit de Paulo Sousa d’après le média italien TMW.

Sousa dispose d’une clause de départ de 2 M€

Le Portugais de 49 ans réalise un excellent début de saison avec les Girondins de Bordeaux, où il est arrivé en mars 2019. Battu par l’OM le week-end dernier au Vélodrome, le club au scapulaire occupe une encourageante 5e place en Ligue 1 après quasiment une moitié d’exercice, offrant au passage un jeu séduisant. Malgré les difficultés du club, en conflit ouvert avec une partie de ses supporters et une incertitude entourant les futurs dirigeants, Bordeaux résiste, sur le terrain sportif du moins.

En coulisse en revanche, Paulo Sousa, confronté à tous ces problèmes, commencerait à sérieusement douter de son avenir en Gironde. D’autant que le mercato de janvier ne devrait pas être très agité, dans le sens des arrivées du moins. Sous contrat jusqu’en 2022, l’ancien coach de la Fiorentina dispose d’une clause de départ d’après le média italien qui serait de 2 M€. Cette somme, très loin d’être insurmontable pour les Gunners, pourrait même être négociée à la baisse, aux alentours de 1,5 M€. Voilà qui ne ravira pas les supporters bordelais.