Destins liés. Après des semaines de négociations, Arsenal et Manchester United réussissaient enfin à se mettre d’accord le 22 janvier 2018 au sujet de l’opération Alexis Sanchez. Pour convaincre les Gunners, les Red Devils avaient proposé de l’argent plus un joueur. Et ce joueur était Henrikh Mkhitaryan. L’Arménien n’entrait plus dans les plans de José Mourinho, alors sur le banc mancunien. Pour cette raison, il avait donc accepté de rejoindre la capitale anglaise. Deux ans après cet incroyable échange, les deux hommes ne sont plus en Premier League. Véritable flop à Man Utd, Alexis Sanchez a été prêté à l’Inter Milan. Direction également l’Italie pour Mkhitaryan, qui a rejoint l’AS Roma le 2 septembre dernier.

Mkhitaryan tacle Arsenal

« Henrikh Mkhitaryan a été prêté pour le reste de la saison à l’AS Roma. Tout le monde à Arsenal souhaite à Micki le meilleur pour sa saison avec la Roma. Le prêt est soumis à la validation des processus réglementaires », pouvait-on lire sur le communiqué d’Arsenal. Un club où l’ancien joueur du Borussia Dortmund a connu des hauts et des bas en un an et demi. Après des débuts fracassants où il avait notamment délivré trois passes décisives lors de son premier match (Arsenal-Everton, 5-1), le natif d’Erevan, qui a évolué quelques mois sous les ordres d’Arsène Wenger, a ensuite connu des difficultés avec Unai Emery. Un technicien qui ne comptait pas sur lui et qui lui a ouvert la porte l’été dernier. Pourtant, à écouter le joueur de 31 ans, Arsenal n’a pas joué franc jeu avec lui. Il n’a donc pas hésité quand la Louve s’est positionnée.

« Arsenal m’a fait des promesses au début de la saison, mais après seulement deux semaines, ces promesses n’ont pas été tenues. Alors, quand mon agent m’a appelé pour me proposer l’idée de rejoindre la Roma, je n’ai pas réfléchi à deux fois. Je n’ai même pas discuté des finances. Je ne me sentais pas si bien dans le football anglais, donc je pensais qu’un changement serait une bonne chose. Je ne me sentais plus heureux et depuis le premier jour, je n’ai regretté de rejoindre la Roma, où j’ai vraiment ressenti le soutien des supporters et du club ». Accueilli chaleureusement par les supporters, Mkhitaryan a débuté idéalement en marquant pour sa grande première face à Sassuolo le 15 septembre (victoire 4-2). Titulaire à 3 reprises lors de ses quatre premières apparitions sous le maillot romain, l’Arménien a été stoppé rapidement dans son élan.

Les Gunners lui cherchent déjà une nouvelle porte de sortie

Le 1er octobre, le club italien a annoncé qu’il souffrait d’une déchirure à l’adducteur. On parlait d’une absence de trois semaines. Finalement, le footballeur né en 89, qui manquait d’entraînement, n’a fait son retour à la compétition qu’à la fin du mois de novembre, à l’occasion du match de Ligue Europa face à Istanbul BB (victoire 3-0). Alternant entre titularisations et entrées en jeu, Mkhitaryan est de nouveau passé par la case infirmerie au début de l’année 2020 suite à une nouvelle blessure le 5 janvier. Après un mois d’absence, il a fait son retour face à Bologne le 7 février (défaite 3-2). L’occasion pour lui de marquer un but. Ce qui porte son total à 4 (plus une assist) en 12 apparitions toutes compétitions confondues avec la Louve (6 titularisations). Malgré ses pépins physiques, le joueur se sent bien à Rome et souhaite y rester définitivement. Mais d’après The Sun, son avenir ne devrait pas s’écrire dans la capitale italienne.

Le média anglais explique que, malgré l’envie de Paulo Fonseca de le conserver, les clubs ne sont pas sur la même longueur d’onde. L’AS Roma a fait une offre de 10 millions d’euros le mois dernier afin de convaincre Arsenal de lâcher son joueur. Une proposition refusée par les Anglais qui veulent récupérer beaucoup plus d’argent. Ainsi, The Sun indique que les Italiens n’ont pas l’intention de lever son option d’achat de 20 millions de £ ; soit environ 23,6 millions d’euros. Ils estiment que ce prix est trop élevé pour un élément qui sera en fin de contrat en 2021. Le média britannique assure que Mkhitaryan va revenir cet été à Arsenal, où il n’entre pas dans les plans de Mikel Arteta, qui suit ses performances mais qui a déjà plusieurs solutions à son poste. Les Gunners, qui souhaitent se séparer d’un élément qui touche environ 190 000 euros par semaine, cherchent déjà des solutions pour lui trouver une porte de sortie cet été. Il reste à savoir ce qu’en pensera le principal intéressé.