50 buts en 57 matches d’Eredivisie. Ces deux dernières saisons, Graziano Pellè n’a eu de cesse d’affoler les statistiques sous les couleurs du Feyenoord Rotterdam. Attaquant méconnu mais non moins efficace, il est de ceux qui trustent le classement des top buteurs européens sans véritablement attirer l’attention. Un constat qui devrait être levé sous peu, alors que le joueur de bientôt 29 ans débarque dans le prestigieux championnat de Premier League. Il s’est en effet engagé en faveur de Southampton.

Les Saints remplacent ainsi un Italien par un autre : exit Osvaldo, sur la sortie après une demi-saison sans relief – il pourrait rebondir au Galatasaray –, benvenuto Pellè, qui palliera également un autre départ dans ce secteur de jeu, bien plus important aux yeux des supporters, celui de Rickie Lambert. Victimes d’une véritable hécatombe cet été, les pensionnaires du St Mary’s Stadium, après le recrutement d’un autre transfuge d’Eredivisie Dusan Tadic, poursuivent leur opération reconstruction avec l’avant-centre transalpin. Pas étonnant que Pellè soit érigé en symbole d’une nouvelle ère, dans la mesure où le coach en place n’est autre que Ronald Koeman, son entraîneur au Feyenoord.

Reste à savoir si l’intéressé parviendra à s’adapter à la Premier League, lui qui n’a par exemple jamais su percer au sein du plus relevé championnat italien. Southampton en a fait le pari, pari coûteux s’il en est puisqu’il a déboursé 10 M€ pour pouvoir attirer le serial buteur, auquel il a offert un bail de 3 ans assorti d’un salaire annuel de 2,5 M€. Il ne tient à cet éternel sous-estimé qu’à justifier sa percée au plus haut niveau. De manière à imiter celui à qui on l’a toujours comparé, un autre révélé sur le tard, Luca Toni.