Rennes : le blues de Paul-Georges Ntep

Revenu de blessure, Paul-Georges Ntep peine à retrouver le niveau qui était le sien. Et l’international tricolore sait pourquoi ça ne va pas, pour le moment.

Paul-Georges Ntep, ici à l'entraînement avec Rennes, est très proche de Wolfsburg
Paul-Georges Ntep, ici à l'entraînement avec Rennes, est très proche de Wolfsburg ©Maxppp

Hier, lors de la défaite de Rennes contre Monaco au Stade Louis II ce samedi après-midi (0-3), on a pu apercevoir un Paul-Georges Ntep qui traînait son spleen de course en course. Et son entente avec Giovanni Sio au sein du 4-4-2 concocté par Christian Gourcuff n’a pas été très fameuse. Celui qui avait été appelé en Equipe de France par Didier Deschamps en début d’année 2015, n’est plus celui qu’il était. L’attaquant français a clairement remis en cause certains choix de son entraîneur hier à l’issue de la défaite des siens.

La suite après cette publicité

« J’étais en manque de repères, car ce n’est pas mon poste. Ce n’est pas la tactique que je connaissais, il me faut du temps. Je trouve que ce poste est un peu réducteur : on me demande de faire des appels en profondeur, de jouer sur ma vitesse, mais je ne suis pas un joueur qui se réduit à ça », a ainsi commenté PGN après la défaite des Bretons ce samedi. Même s’il a pu être utilisé parfois à ce poste avec Auxerre ou encore en Equipe de France Espoirs, Ntep n’est pas encore à l’aise.

Et il n’a pas hésité ensuite à glisser un petit mot - à peine voilé - pour son entraîneur. « Je ne pense pas que ce soit un poste où je peux m’épanouir [...] Après la saison difficile que j’ai connue, reprendre sur des bases que je connais, ça aurait été important, mais ce n’est pas moi qui fais l’équipe... », a-t-il ainsi conclu. Quoi qu’il en soit, Christian Gourcuff risque de rester fidèle à son 4-4-2 qui a si bien réussi à Lorient. Ce sera à Ntep de s’adapter à l’avenir, où alors, Rennes connaîtra de sérieux problèmes.

Plus d'infos

Commentaires