Liga : tombeur d'Alavés, le Real Madrid prend ses distances en tête du classement !

Par Josué Cassé
4 min.
Liga : tombeur d'Alavés, le Real Madrid prend ses distances en tête du classement ! @Maxppp

Poussif dans le premier acte, le Real Madrid a finalement accéléré en seconde période pour s'imposer contre Alavés (3-0) dans le cadre de la 25ème journée de Liga. Une victoire qui permet aux Merengues de se relancer après la défaite concédée en terres parisiennes et de compter provisoirement sept longueurs d'avance sur le Seville FC, dauphin des Madrilènes.

À l'occasion de la 25ème journée de Liga, le Real Madrid, leader du championnat espagnol avec 54 unités, accueillait Alavés (19e, 20 pts) ce samedi à 21 heures. Au Santiago-Bernabéu, les Merengues, battus par le PSG en milieu de semaine lors du 8e de finale aller de Ligue des Champions (0-1), pouvaient, en cas de victoire, prendre provisoirement sept points d'avance sur le Seville FC, qui jouera dimanche face à l'Espanyol Barcelone. De son côté, Alavés qui n'avait plus gagné en Liga depuis le 30 novembre dernier (6 défaites, 3 nuls), voulait enchaîner après son succès contre Valence la semaine dernière (2-1). Pour cette rencontre, Carlo Ancelotti alignait son habituel 4-3-3 avec la titularisation de Benzema, accompagné de Vinicius Jr et Asensio en attaque. Valverde prenait la place de Kroos au milieu de terrain aux côtés de Modric et Casemiro. Chez les visiteurs, José Luis Mendilibar proposait quant à lui un 4-2-3-1 sans Laguardia (suspension) et Guidetti (blessure). Joselu était donc aligné en pointe, tandis que le Français Lejeune enchaînait les matches en défense centrale. Buteur face à Valence la semaine passée, le Sénégalais Loum constituait le double pivot basque avec Pina.

La suite après cette publicité

Face aux Babazorros, les Madrilènes vivaient cependant un début de rencontre délicat. Peu inspirés collectivement, les coéquipiers de Courtois ne parvenaient pas à se mettre en évidence aux abords de la surface adverse, excepté ce lob raté de Valverde, finalement signalé hors-jeu (12e). Un déchet technique coupable, à l'image de cette récupération très haute qui permettait à Jason d'armer une première frappe flirtant avec la barre transversale du portier merengue (26e). Proposant un jeu stéréotypé, très souvent axé vers Vinicius, le Real multipliait pertes de balles et centres imprécis, entraînant même les sifflets d'une partie de Bernabéu. Juste avant la pause, Modric tentait bien de réveiller les siens mais là-encore, la frappe du milieu de terrain croate manquait de puissance pour surprendre Pacheco (43e).

À lire Gabriel Paulista réagit après son tacle assassin sur Vinícius Jr

Le Real Madrid passe la vitesse supérieure !

Au retour des vestiaires, les Merengues, sans saveurs durant les 45 premières minutes, imprimaient un nouveau rythme. Sur coup franc, tout d'abord, Alaba sollicitait le portier d'Alavés vigilant face au pressing de Benzema (49e). Et dans la foulée, la Casa Blanca se créait la plus grosse situation de cette rencontre. Trouvé sur le côté gauche de la surface, Vinicius se jouait de son défenseur mais sa frappe croisée trouvait le pied de Pacheco. À l'affût, Benzema voyait quant à lui, dans un second temps, sa frappe détournée par Lejeune sur sa ligne (55e). En souffrance face au nouveau visage affiché par les Madrilènes, Alavés était pourtant tout proche d'ouvrir le score sur une terrible erreur d'Asensio. Pons profitait d'une remise mal assurée de l'ailier espagnol, dribblait Courtois mais ne parvenait pas à redresser la trajectoire du ballon (62e). Une bévue qu'Asensio allait rapidement se faire pardonner...

La suite après cette publicité

Alerté sur le côté droit, aux 20 mètres, le numéro 11 des Madrilènes contrôlait, repiquait légèrement au centre et décochait une sublime frappe du gauche qui trouvait la lucarne opposée d'un Pacheco impuissant (1-0, 63e). Poussif dans le jeu, le Real s'en remettait donc à ce coup d'éclat pour prendre les devants. Auteurs d'une seconde période plus convaincante, les hommes de Carlo Ancelotti terminaient d'ailleurs mieux cette rencontre. Alors que Carvajal sollicitait une nouvelle fois Pacheco (74e), Benzema, servi en retrait par Vinicius, trouvait quant à lui la base du montant du dernier rempart d'Alavés (77e). Acculé, Alavés finissait logiquement par craquer sur une magnifique combinaison à trois entre Benzema, Asensio et Vinicius. Profitant de deux talonnades des deux premiers cités, le Brésilien reprenait victorieusement aux six-mètres pour mettre les siens à l'abri (2-0, 80e). En toute fin de rencontre, Benzema s'offrait même, sur penalty, son 18ème but en Liga (3-0, 90+1e). Grâce à ce succès (3-0), le Real Madrid conforte donc son fauteuil de leader en Liga et prend même provisoirement sept longueurs d'avance sur le Seville FC. De son côté, Alavés reste englué à une dangereuse 19ème place.

Les compositions officielles au coup d'envoi

Le XI du Real Madrid

Le XI d'Alavés

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité