Le Bayern Munich fixe un ultimatum à Thomas Tuchel

Par Maxime Barbaud
2 min.
Thomas Tuchel sur le banc du Bayern. @Maxppp

Après le match nul à Fribourg et les déclarations de Thomas Tuchel en conférence de presse, le Bayern Munich se demande s’il ne serait pas préférable de couper court avec l’entraîneur allemand. Le résultat contre la Lazio décidera de son sort.

Le «hara-kiri» de Thomas Tuchel passe mal en Bavière. Après le nouveau résultat décevant de son Bayern Munich, 2-2 à Fribourg (après avoir pris l’avantage dans le dernier quart d’heure), l’entraîneur allemand a eu des propos qui n’ont pas plu à sa direction. «C’était indiscipliné dans les positions et c’était parfois du hara-kiri. Nous avons fait des choses que nous n’avions jamais travaillées à l’entraînement, dont nous n’avons jamais parlé. En fait, nous avons joué comme si c’était la 85e minute et que nous étions menés 1-0.»

La suite après cette publicité

Tuchel donne l’impression de ne plus rien maitriser, lui qui a de nouveau sorti Joshua Kimmich juste après l’heure de jeu. La direction se demande même s’il n’est pas en train de perdre de pied ou même de se saborder. Au lendemain de cette contre-performance, elle s’est réunie pour décider du sort du technicien. Ce dernier va s’en aller à la fin de la saison mais la venue officielle de Max Eberl comme directeur sportif en début de semaine change un peu la donne. Face à la tendance du moment, faut-il conserver Tuchel jusqu’en mai ?

À lire Le PSG veut faire le gros coup Jamal Musiala

Le match de la Lazio va décider du sort de Tuchel

Le sujet a été mis sur la table et les têtes pensantes du géant bavarois ont pris la décision de le maintenir… jusqu’à la Lazio. D’après les informations de Sky Sport, son sort sera revu en fonction de ce 8e de finale retour de Ligue des Champions mardi soir prochain. En cas de qualification pour le tour suivant, Tuchel devrait finir la saison sans trop de doute. En revanche, si les Munichois sont éliminés de la Ligue des Champions, «une séparation immédiate est probable» écrit le média dans ses colonnes.

La suite après cette publicité

Il s’agit donc d’un quitte ou double ou d’une sorte d’ultimatum fixé par la direction du club. Le scénario du pire est une réelle possibilité puisqu’à l’aller, les Italiens l’ont emporté 1-0. En plus de cela, le Bayern devra jouer sans Dayot Upamecano, expulsé à Rome. Cela se traduirait aussi par des frais supplémentaires. Faire partir Tuchel, sous contrat jusqu’en juin prochain, obligerait à verser des indemnités de départ et nuirait à l’image de toutes les parties. Tout le monde a les yeux rivés sur l’Allianz Arena mardi prochain.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité