Coupe du Monde 2022 : le Japon se saborde contre le Costa Rica au terme d'un triste spectacle !

Par Josué Cassé
3 min.
Coupe du Monde 2022 : le Japon se saborde contre le Costa Rica au terme d'un triste spectacle ! @Maxppp

Auteur d'un exploit retentissant face à l'Allemagne (2-1) pour son entrée dans la compétition, le Japon n'a pas su confirmer contre le Costa Rica (0-1). Malgré cette courte défaite, les Samouraïs bleus restent dans la course aux huitièmes de finale. Pour les coéquipiers de Keylor Navas, limités techniquement mais courageux, tout est également relancé.

La deuxième journée de la phase de poules du Mondial 2022 se poursuivait, ce dimanche à 11 heures, avec une affiche du groupe E. Après sa victoire surprise face à l'Allemagne (2-1), le Japon pouvait devenir le deuxième pays qualifié pour les 8es de finale, après la France, en cas de victoire. Opposés au Costa Rica, balayé d'entrée par l'Espagne (0-7), les hommes d'Hajime Moriyasu se présentaient ainsi en 4-2-3-1 avec Soma, Doan et Ueda, remplaçants contre les Allemands, sur le front de l'attaque. De son côté, Luis Fernando Suarez optait pour un 5-4-1 et procédait à deux changements par rapport à la débâcle vécue contre la Roja. Préféré à Martinez, Waston débutait au poste d'arrière droit. De son côté, Torres remplaçait Bennette dans l'entrejeu.

La suite après cette publicité

Au Stade Ahmed-Ben Ali d'Al-Rayyan, le début de rencontre offrait un spectacle globalement équilibré. Si Ueda était tout proche de reprendre un premier corner (2e), Campbell répondait d'un superbe numéro pour mettre à mal la défense nippone (5e). Très actif dans les premiers instants, l'attaquant costaricien, passé par Arsenal, montrait d'ailleurs toute sa détermination et portait les siens. Progressivement, les Samouraïs bleus prenaient le contrôle des opérations et se montraient pressants. Une domination s'avérant relativement stérile face à des Ticos, bien organisés sur le plan défensif. Dans une opposition bien terne, pauvre en occasions où ni Navas ni Gonda n'ont été réellement inquiétés (aucun tir cadré dans le premier acte), les deux formations se neutralisaient logiquement à la pause.

À lire Randal Kolo Muani raconte son duel perdu face à Emiliano Martínez

Le Costa Rica reste en vie malgré une piètre prestation !

Au retour des vestiaires, Hajime Moriyasu procédait logiquement à quelques changements pour sortir le Japon de cette torpeur. En lieu et place de Ueda et Nagatomo, Asano et Hiroki Ito faisaient donc leur apparition. Actif d'entrée de jeu, Asano trouvait Morita et ce dernier obligeait Navas à une superbe parade (46e). Beaucoup plus tranchante offensivement, la sélection nipponne accentuait sa pression sur les buts du portier parisien. En vain. Face à des Ticos inoffensifs mais valeureux, les Japonais manquaient de justesse technique dans le dernier geste, à l'image de cette frappe de Soma qui fuyait largement le cadre costaricien (57e) ou de ces coups francs trop imprécis (62e, 72e).

La suite après cette publicité

Tenu en échec à l'entrée du dernier quart d'heure, le Japon continuait de monopoliser le cuir mais craquait finalement à la surprise générale. Profitant du mauvais placement de Yoshida et d'une intervention très discutable de Gonda, Fuller ouvrait le score d'un enroulé du gauche (1-0, 81e). Décisif sur son premier tir cadré, le Costa Rica tenait bon, à l'image de cette ultime parade de Navas face à Kamada (88e). Avec cette triste défaite, les hommes d'Hajime Moriyasu restent à la deuxième place du groupe E en attendant le choc entre l'Espagne et l'Allemagne, ce dimanche à 20 heures. Moins séduisante que face aux Allemands, la sélection japonaise garde, malgré tout, ses chances de rejoindre les huitièmes de finale de la compétition. De son côté, le Costa Rica, troisième de la poule, se relance totalement.

- Retrouvez l'intégralité de la rencontre en live commenté

La suite après cette publicité

Les compositions officielles au coup d'envoi

Le XI du Japon

Le XI du Costa Rica

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité