Le coup de pression de José Mourinho à Frank Lampard, le FC Barcelone assis sur une montagne d'or

José Mourinho fait du José Mourinho avant de retrouver Chelsea en Premier League, Erling Haaland passionne la presse espagnole et le Barça couve ses pépites, retrouvez dans votre revue de presse Foot Mercato les dernières informations de la presse sportive européenne.

La revue de presse du 28 novembre 2020
La revue de presse du 28 novembre 2020 ©Maxppp
La suite après cette publicité

José Mourinho ouvre les hostilités

On prend la direction de l'Angleterre où ce sont des retrouvailles attendues en Premier League ce week-end. En effet, dimanche après-midi, José Mourinho retrouve l'un de ses anciens clubs, Chelsea, dirigé par un de ses anciens joueurs Frank Lampard. Et comme souvent, le Portugais a ouvert les hostilités. Et c'est une déclaration de Mourinho qui fait la Une du Guardian ce matin car l'ancien coach des Blues estime que désormais c'est Lampard qui a la pression car c'est lui qui a dépensé des sous sur le marché des transferts. Et vu les investissements consentis par son club, il y a une exigence de résultats. Alors que Tottenham est leader de la Premier League, Mourinho a mis un joli coup de pression à son ancien joueur en déclarant : «c'est l'argent qui parle. La pression est sur Frank car il a beaucoup dépensé. Vous devez accepter cela et vous devez faire face à ce genre de pression et de responsabilité. Ce que je ressens, c'est que lorsque j'étais dans ces clubs, il y avait une énorme pression sur moi et maintenant il n'y a pas une énorme pression sur les entraîneurs de ces équipes. Mettez un peu de pression sur eux et laissez-moi en paix.» Et ce coup de pression justement fait les gros titres du Daily Mirror qui fait dans le jeu de mot en qualifiant Frank Lampard de «banque» ou encore du Daily Star qui s'étonne de voir Mourinho s'en «prendre à Lampard.» Les retrouvailles entre les deux hommes vont être particulièrement scrutées.

Erling Haaland objet de toutes les convoitises

En Espagne, c'est du mercato qui s'affiche en Une de AS ce matin. Et une fois n'est pas coutume, c'est Erling Haaland qui en fait la couverture. Pour le journal pro-madrid, le Norvégien est un «article de luxe !» «Le prix de l'attaquant augmente de but en but : il vaut déjà 100 millions d'euros», indique AS. Même si Dortmund essaye de faire illusion en annonçant régulièrement qu'il restera longtemps en Bundesliga, le journal madrilène est persuadé que le Real va livrer une bataille acharnée avec les plus grands clubs européens pour le recruter. Un sondage commandé par le quotidien rapporte que les supporters merengues préfèrent Haaland à Mbappé, le Real Madrid fera tout pour signer l'attaquant qui n'en finit de plus de marquer. D'ailleurs en parlant de concurrence dans ce dossier, Haaland sera : «un argument électoral», au même titre que Neymar, pour la présidence du FC Barcelone comme le rapporte Mundo Deportivo sur sa couverture. La bataille ne fait que commencer.

Le Barça couve ses pépites

On reste en Espagne d'ailleurs et en Catalogne plus précisément où le Barça et la presse locale se félicitent de posséder dans ses rangs deux des plus grandes pépites de demain. En effet, avec Ansu Fati et Pedri, le Barça possède des «gamins en or», comme le titre Sport sur sa Une. «Le Barça fait des envieux dans tous les clubs d'avoir deux des trois joueurs de moins de 18 ans les plus appréciés au monde.» Ansu Fati occupe la première place dans ce classement avec une valeur de 80 millions d'euros et Pedri est le troisième, avec 30 millions. Les deux joueurs qui s'affirment au plus haut niveau cette saison sont considérés comme la relève du Barça et du football de demain. Le club blaugrana couve ses pépites et espère que leur avenir sera rempli de succès avec leur progression. Mais c'est surtout leur prix qui ne va faire qu'augmenter dans les prochaines années et ça, le Barça s'en réjouit déjà.

Plus d'infos

Commentaires