OL : à quoi sert Dejan Lovren ?

Samedi après-midi, l'Olympique Lyonnais accueille Grenoble dans le cadre de la 30e journée. Pour l'occasion, Claude Puel devrait aligner une charnière centrale Cris-Mathieu Bodmer. Mais à quoi sert la très coûteuse recrue hivernale Dejan Lovren ?

Dejan Lovren, une recrue discrète...
Dejan Lovren, une recrue discrète... ©Maxppp

Vous l'avez peut-être oublié, mais l'Olympique Lyonnais a dépensé près de 10 M€ cet hiver. Le club rhodanien a cassé sa tirelire pour recruter Dejan Lovren (21 ans), Un défenseur polyvalent (capable d'évoluer dans l'axe et à droite), annoncé très prometteur. Seulement, rares sont ceux qui ont eu l'occasion de voir le Croate à son avantage depuis son arrivée à Gerland. Si le temps et l'expérience nous ont appris qu'il fallait rester mesuré et ne pas juger une recrue sur quelques semaines, on est tout de même en droit de s'interroger sur l'investissement consenti lors du dernier mercato hivernal.

La suite après cette publicité

Même si le natif de Zenica a été enrôlé dans un souci de préparer l'avenir (et une éventuelle succession de Cris ou Jean-Alain Boumsong), le moins que l'OL puisse faire, c'est de le mettre en confiance. Or, pour l'instant, l'ancien pensionnaire du Dinamo Zagreb ne joue que les utilités dans l'esprit de son entraîneur Claude Puel. Baladé de gauche à droite en passant de temps en temps par l'axe, le joueur n'a pas vraiment eu l'occasion de prendre ses marques au cours de ses six apparitions sous le maillot lyonnais. Le traitement de faveur qui lui est réservé interpelle donc... D'autant qu'il n'aide en rien son adaptation.

Et pour ne rien arranger, à chaque fois qu'il a l'occasion de l'aligner à son poste de prédilection, c'est-à-dire dans l'axe, le technicien des Gones lui préfère... un milieu de terrain. À Marseille (29e journée, défaite de Lyonnais 1-2), c'est Jérémy Toulalan qui a été titularisé aux côtés de Cris. Samedi contre Grenoble (30e journée), Mathieu Bodmer devrait, selon Le Progrès, accompagner le Brésilien... Si le staff des Gones argue qu'il s'agit de préparer au mieux le quart de finale de C1 contre Bordeaux (compétition pour laquelle le Croate n'est pas qualifié), ce choix représente tout de même un énième camouflet embarrassant après seulement quelques semaines à Lyon.

On comprend donc un peu mieux pourquoi ses rares sorties rhodaniennes n'ont pas été couronnées d'un succès tonitruant. Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions sur son cas, même si on l'a vu à plusieurs reprises en difficulté à Lorient (en Coupe de la Ligue) ou contre Saint-Étienne (en Ligue 1). À chaque fois, il a semblé chercher le soutien de ses partenaires. Sans réel succès. Comme si ses coéquipiers, à l'image du staff technique, l'abandonnaient à son triste sort. Celui d'une recrue qui peine à s'imposer dans son nouvel environnement. Reste à savoir si Dejan Lovren retrouvera la lumière au bout du tunnel...

Plus d'infos

Commentaires