Ligue 1 : Nice domine Brest et monte provisoirement sur le podium

Porté par leur public présent à l'Allianz Riviera, l'OGC Nice n'a pas tremblé pour se défaire du Stade Brestois (2-1) à l'occasion de la neuvième journée de Ligue 1. Ultra dominateurs, malgré la réduction du score d'Honorat en toute fin de rencontre, les hommes de Christophe Galtier ont profité de la fragilité défensive de Brestois globalement inoffensifs pour monter, provisoirement, sur le podium. Grâce à leurs défenseurs (Todibo, Bard), l'OGC Nice poursuit sa marche en avant.

Jean-Clair Todibo, buteur avec l'OGC Nice
Jean-Clair Todibo, buteur avec l'OGC Nice ©Maxppp

Après le match nul entre Montpellier et Strasbourg (1-1), la neuvième journée de Ligue 1 se poursuivait ce samedi à 21 heures avec une affiche entre l'OGC Nice (4e, 13 pts) et le Stade Brestois, relégable au coup d'envoi (19e, 4 pts). À l'Allianz Riviera, les Aiglons, qui compte un match en retard (la rencontre face à l'OM se rejouera à Troyes le 27 octobre prochain) voulaient poursuivre leur très bon début de saison (4 victoires, 2 nuls, 1 défaite) eux qui restaient sur un probant succès face à Saint-Étienne (3-0). En cas de résultat positif, les Azuréens pouvaient d'ailleurs se hisser provisoirement sur le podium. Situation bien plus inquiétante pour Brest, toujours orphelin du moindre succès cette saison (4 nuls, 4 défaites) et qui se devait de corriger les lacunes affichées lors de leurs deux dernières défaites contre Nantes (3-1) et Metz (1-2) le week-end dernier. Pour cette rencontre, Christophe Galtier alignait son traditionnel 4-4-2 où Delort était associé à Gouiri sur le front de l'attaque. En face, Michel Der Zakarian optait quant à lui pour un 4-4-1-1 avec Faivre en soutien de Mounié, titulaire en pointe.

La suite après cette publicité

Bizot brille, Bizot vrille

Dominateurs dès l'entame de la rencontre et forts de leur aisance technique, les Niçois s'installaient rapidement dans le camp brestois et se créaient les premières situations chaudes. À la réception d'un coup franc de Stengs, Delort voyait sa tête détournée par Bizot (11e). Profitant des espaces laissés dans le couloir gauche de la défense brestoise, Lotomba s'échappait une nouvelle fois avant de centrer à destination de Delort. En plein cœur de la surface, l'attaquant azuréen piquait sa tête mais le portier du SB29 se détendait parfaitement pour claquait le ballon en corner (17e). Asphyxiants leur adversaire du soir, les Aiglons passaient souvent par les côtés pour tenter de déstabiliser le bloc bas des Ty' Zef mais sur une des seules sorties offensives brestoises, Nice était proche de se faire punir.

Sur le côté gauche, Honorat résistait au retour de Lotomba avant de servir Mounié à l'entrée de la surface. Idéalement placé, l'ancien buteur du MHSC voyait sa frappe, déviée par Dante, frôler le montant gauche de Benitez (32e). Malgré cette frayeur, les hommes de Christophe Galtier continuaient de se montrer dangereux. Sur un débordement côté gauche, Kamara s'arrachait pour trouver Stengs qui ratait l'immanquable. Face au but vide, l'ailier des Aiglons voyait sa reprise fuir le cadre (39e). Maître des débats dans ce premier acte (71% de possession de balle, 7 tirs à 2), le Gym allait finalement être récompensé sur un but gag ! Sur un centre de Bard, Chardonnet manquait son intervention avant que Bain et Bizot se heurtent... Opportuniste, Todibo concluait victorieusement du droit dans le but vide (1-0, 45e) et Nice menait à la pause (1-0).

Une histoire de Bard

Au retour des vestiaires, les Azuréens repartaient avec les mêmes intentions offensives. À la conclusion d'un joli mouvement collectif, Gouiri armait une frappe enroulée superbement détournée par le malheureux Bizot (49e). Dépassé par la maîtrise collective niçoise, le Stade Brestois était encore proche de céder quelques instants plus tard. Servi par Bard, Delort trouvait Stengs en plein cœur de la défense bretonne. L'ailier néerlandais se présentait face au portier brestois mais sa tentative de piqué heurtait finalement la barre transversale et Delort, qui avait bien suivi l'action, ne parvenait à redresser la trajectoire du ballon (55e). Pas de quoi freiner les ardeurs du Gym. Sur une nouvelle séquence collective de haute volée, Delort décalait Gouiri à gauche de la surface dont le centre en première intention trouvait la tête plongeante de Bard au second poteau (2-0, 61e). Malgré l'intervention de la VAR, pour un hors-jeux et une possible faute au départ de l'action, le but était finalement validé après une longue période de tergiversation.

Jamais inquiétés, les coéquipiers de Rosario profitaient des fragilités défensives des hommes de Michel Der Zakarian. Sur une nouvelle perte de balle, Gouiri, bien servi par Delort, déclenchait une frappe limpide que Bizot détournait encore (69e). À noter la prestation solide du dernier rempart brestois malgré sa grossière erreur en fin de première période. À l'entrée du dernier quart d'heure, Stengs, décalé par Delort sur la droite de la surface, enroulait sa frappe mais le ballon fuyait de peu le cadre du SB29 (76e). Entré en jeu quelques minutes auparavant, Dolberg tentait également d'aggraver le score mais, dans un angle fermé, le Danois pêchait également dans la finition (81e). Et quand Lotomba, trouvé par Da Cunha, concluait victorieusement, Antonio Nobre, l'arbitre portugais de cette rencontre, refusait finalement le but pour une position de hors-jeu (89e). Dans le temps additionnel, Honorat profitait d'une frappe dévissée pour tromper la vigilance de Benitez (2-1, 90+2e) et réduire la marque. En vain, l'OGC Nice conservait son avantage au tableau d'affichage (2-1). Grâce à ce cinquième succès en Ligue 1, l'OGC Nice monte provisoirement sur le podium avant de se déplacer à Troyes, le 17 octobre prochain. De son côté, Brest (19e) inquiète toujours autant et tentera, après la trêve internationale, de décrocher une première victoire dans cet exercice lors de la réception de Reims.

Le classement complet de la Ligue 1

Le classement des buteurs

Les compositions officielles au coup d'envoi

Le XI de l'OGC Nice

Le XI du Stade Brestois

Plus d'infos

Commentaires