Liverpool fait machine arrière pour la prise en charge des salaires

Liverpool fait finalement machine arrière. Après le tollé provoqué suite à la décision de faire appel au plan gouvernemental de chômage partiel pour prendre une partie de sa masse salariale, le club anglais a fait parvenir un communiqué dans lequel il s'engage à trouver des moyens alternatifs.

«Nous pensons que nous sommes arrivés à la mauvaise conclusion la semaine dernière pour annoncer que nous avions l'intention de postuler au programme du gouvernement. Nous sommes vraiment désolés. (...) Nous nous engageons donc à trouver d'autres leviers de fonctionnement alors qu'il n'y a pas de matchs» écrivent les Reds. Faute avouée, à moitié pardonnée et le personnel ne passe pour le moment pas en chômage partiel.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires