OM : Andre Villas-Boas défend ses choix tactiques

En choisissant d'installer une défense à 5, André Villas-Boas a innové face à Manchester City. Mais la première période ratée de ses hommes a provoqué la remise en cause de son schéma, qui a étonné aussi Pep Guardiola. Ce qui n'a pas vraiment plus à AVB.

André Villas-Boas lors de la rencontre entre l'Olympiakos et l'OM
André Villas-Boas lors de la rencontre entre l'Olympiakos et l'OM ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le défi était immense, pour ne pas dire hors de portée. Sans public, dans une dynamique de résultats intéressante mais avec une qualité de jeu défaillante, l'Olympique de Marseille voulait espérer un exploit face au Manchester City de Pep Guardiola. Mais d'exploit il n'y a pas eu, et l'espoir a vite été douché par un but précoce, consécutif à une erreur individuelle de Rongier dès la 18e minute. Si le score final est grimpé à 3-0 en seconde période, c'est bien en première période que l'OM a déçu. Au point que le système à 5 défenseurs d'André Villas-Boas, expérimenté seulement en fin de match face à Lorient samedi dernier, a fait débat après la rencontre.

L'entraîneur portugais aurait-il dû être plus ambitieux ? Lui assure qu'il n'a pas regretté son choix, alors que Pep Guardiola s'est dit surpris de cette tactique. « Non je ne pense pas. Pep dit ce qu'il veut. Chaque équipe a ses caractéristiques et ses joueurs. On a joué à 5 derrière comme 10 des derniers adversaires de Man City ont joué à 5. Ce n'est pas une nouveauté, West Ham était à 5 derrière aussi le week-end dernier. On n'allait pas jouer 4-4-2 losange ou 4-3-3 contre City », a-t-il d'abord répondu sur RMC.

AVB agacé par les critiques sur sa tactique

Puis, alors qu'il avait cajolé les supporters marseillais dans la conférence de presse d'avant-match en refusant d'évoquer la tactique gagnante de l'Olympique Lyonnais face à ce même adversaire lors du dernier Final 8, AVB s'est permis de faire référence à cette stratégie, qui n'a pas eu le même résultat avec lui.

« Les joueurs ont été exceptionnels, c'est dur. Aujourd'hui, on a passé une image d'un match qui disait 77 % de possession pour City, contre l'OL. Qui s'était qualifié ? Ca avait fonctionné pour l'OL. Aujourd'hui elle n'a pas fonctionné pour nous. Parfois ça gagne, parfois ca perd. Le coaching était perdant, mais la stratégie n'était pas différente des autres équipes, il ne faut pas dire des conneries », a poursuivi Villas-Boas, légèrement agacé. AVB a bien sûr regretté essentiellement le premier but, et a salué la réaction de ses hommes au retour des vestiaires. « On a eu une bonne réaction en 2e période. Un match dur à jouer, on a payé cher notre propre erreur, c'est dommage pour ça. »

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires